hard rock

The “hard rock” is essentially from blues-rock, it is distinguished in particular by its burning riffs and its saturated guitars.
Among the great precursors we find, in England, the Rolling Stones, Cream and the Who, in the United States, Steppenwolf or Cactus. But the real archetype will be offered at the end of the 60s by Led Zeppelin, Deep Purple and Black Sabbath.

Get Yer Ya-Ya's Out! (Live) - The ROLLING STONES - 1970 | blues rock | hard rock | rock-n-roll. Il s'agit du meilleur album live des Rolling Stones car il présente Mick Taylor qui a apporté au groupe une grande virtuosité qui n'a jamais été pleinement réalisée jusqu'à cet enregistrement.

Get Yer Ya-Ya’s Out! (Live)

Les Stones de la grande époque c’est aussi bien sûr les Stones en concert ! Comme les Beatles en 1966 ils avaient arrêté la scène, temporairement fort heureusement ! “Get Yer Ya-Ya’s Out!”, enregistré pendant une tournée américaine, est l’un des live historiques du rock. Le groupe exploite le matériel de “Beggars Banquet” et “Let It Bleed”… et la guitare lead de Mick Taylor est un plus indéniable !

0
0
Woodstock Two - Collectif - 1971 | blues rock | boogie rock | folk rock | hard rock | rock/pop rock | psychédélique. L'un des albums les plus puissants de tous les temps. Il capture parfaitement le Summer of Love et la contre-culture émergente du début des années 60. Un album classique.

Woodstock Two

Moins diversifié que le triple album original, “Woodstock Two” se révèle tout aussi indispensable. Il permet de faire plus de place notamment aux prestations de Jimi Hendrix, Jefferson Airplane, C.S.& N. ou Canned Heat. Et d’autres artistes sont immortalisés dans le cadre du festival légendaire : Melanie et Mountain.

0
0
Every Picture Tells a Story - Rod STEWART - 1971 | folk rock | hard rock | rock/pop rock. La musique folklorique celtique, interprétée par des musiciens exceptionnels, qui, tout en donnant l'impression d'une rencontre fortuite entre amis autour d'une bière Guinness, permet de passer une écoute inoubliable.

Every Picture Tells a Story

Rod Stewart en solo fait de remarquables choix artistiques, explorant à cette époque un univers musical situé en Bob Dylan et Elton John. “Every Picture Tells a Story”, avec un tonalité résolument british folk, est une pièce maîtresse de sa discographie. “Maggie May” est alors simultanément n°1 en Angleterre et aux Etats Unis.

0
0
Exile On Main Street - The ROLLING STONES - 1972 | blues | blues rock | boogie rock | hard rock | rock/pop rock | rock-n-roll. Nous passons du rock au doo-wop, de la country au rhythm and blues. Un son formidable et un processus créatif.

Exile On Main Street

Sans qu’il comporte de véritables tubes (à l’exception de “Tumbling dice”), ce double album est généralement considéré comme l’un des plus essentiels de toute la discographie des Rolling Stones… le dernier de la grande époque.

0
0
Yeah! - BROWNSVILLE STATION - 1973 | boogie rock | hard rock | rock/pop rock | rock-n-roll. Chaque morceau a une atmosphère magique et complète parfaitement les autres morceaux. Cet album vous ramènera à cette époque particulière où la musique était plus importante que la technologie

Yeah!

Brownsville Station est sans doute le premier groupe de rock à s’intéresser au reggae en enregistrant “Let Your Yeah Be Yeah” de Jimmy Cliff. Leurs autres reprises sont marquantes : “Question of Temperature”, “Lightnin’ Bar Blues”, “Sweet Jane”, “Love, Love, Love”… Mais c’est avec un titre maison, “Smokin’ in the Boy’s Room”, que le groupe décroche son premier hit (qui sera d’ailleurs à son tour repris en 1985 par Mötley Crüe).

0
0
Raw Power - Iggy and The STOOGES - 1973 | glam rock | hard rock | proto-punk. Sept de ces neuf outtakes et mixages alternatifs sont disponibles et avec le remix du compositeur Josh Mobley de "Gimme Danger"

Raw Power

Remis en selle par David Bowie, grand amateur des excenticités les plus déjantées, Iggy Pop bat le rappel des troupes et entre en studio pour l’enregistrement de ce “Raw Power” à la brutalité incandescente… Un disque totalement culte pour les amateurs du genre.

0
0
Second Helping - LYNYRD SKYNYRD - 1974 | blues rock | boogie rock | hard rock | arena rock | southern rock. une référence en matière de rock sudiste il y a toutes les très belles mélodies des solos

Second Helping

Avec son mélange de blues, de country rock, et ses 3 guitaristes, Lynyrd Skynyrd est considéré comme le digne successeur des Allman Brothers. Entre le mythique “Sweet home Alabama” et “Call me the breeze” (une reprise de J.J. Cale), le groupe réalise ici l’album parfait.

0
0
Rocks - AEROSMITH - 1976 | hard rock | heavy metal | arena rock. les mélodies sont sublimées par les guitares de Joe Perry et la voix de Steven Tyler.

Rocks

Peu de temps après “Toys in the Attic”, Aerosmith réalise un nouveau sans faute avec cet album au titre bien senti et nouvelle pièce maîtresse de leur discographie. “Back in the Saddle”, “Last Child” et “Sick as a Dog” vont devenir de grands standards du groupe.

0
0
A Night on the Town de l'artiste Rod STEWART de 1976

A Night on the Town

Rod Stewart quitte officiellement les Faces en 76 (Ron Wood, lui, rejoint les Stones). Il assume désormais pleinement un statut de super star. A Night on the Town est un album où il s’implique profondément. C’est, dans le droit fil d’Atlantic Crossing, un album typiquement américain… même s’il choisit Renoir et “Le Moulin de la Galette” pour en orner la jaquette !

3
0
A Quick One (Happy Jack) l'album des "Who" sorti en 1966

A Quick One (Happy Jack)

Les Who s’affirment (confirment ?) avec ce 2ème album comme l’une des grandes valeurs du rock anglais et du hard rock naissant. Il est à noter que Peter Townshend ne s’est pas encore imposé comme le grand auteur-compositeur du groupe, mais qu’il partage largement ce rôle avec les autres membres (y compris Keith Moon qui signe ici 2 titres).

0
0
In-A-Gadda-Da-Vida - IRON BUTTERFLY - 1968 | hard rock | progressive rock | psychédélique | acid rock. C'est l'un des grands albums classiques des années 60. Parfait pour tout fan de rock psyc.

In-A-Gadda-Da-Vida

Dans l’histoire, le “papillon d’acier” restera essentiellement le groupe de cet album et même de son morceau titre, qui occupait toute la face B de la galette vinyl. Parfois proche du King Crimson de l’époque avec ses réminicences classiques, Iron Butterfly initiait aussi le hard rock avec ses déferlements sonores et sa froideur métalique générale. “In-A-Gadda-Da-Vida”, le morceau, avec son légendaire solo de batterie, reste un monument (historique ?!).

C’est l’un des grands albums classiques des années 60. Parfait pour tout fan de rock psyc. Les chansons sont tellement intemporelles qu’elles pourraient être interprétées aujourd’hui et la musique serait toujours aussi fraîche et excitante qu’elle l’était lorsque ces chansons ont été enregistrées.

1
0
Yer' Album - The JAMES GANG - 1969 | blues rock | folk rock | hard rock | rock/pop rock | progressive rock | art rock. Grâce à des arrangements créatifs, des solos et des improvisations sans fin, l'album permet toujours à faire vibrer son auditeur.

Yer’ Album

Le premier album du James Gang est un grand fourre-tout… ça fourmille d’idées, ça part dans tous les sens et tous les styles : les titres hard rock cotoient les arrangements de cordes, les morceaux construits succèdent à de longues jam sessions. Mais au milieu de cette décontraction totale et de cette absence de cohérence, les parties de guitare de Joe Walsh son superbes, sa voix aussi, et c’est au final l’immense potentiel du groupe du ressort.

0
0

Start typing and press Enter to search

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
top