glam rock

Slade Alive! - SLADE - 1972 | glam rock | hard rock. C'est un très bon album. Il contient des chansons qui sont durablement accrocheuses et quelques-unes qui sont plus mémorables que d'autres.

Slade Alive!

Dans l’oeuvre discographique plein d’énergie, de simplicité et d’humour, enchantant le jeune public européen du début des années 70, cet “Alive!” est un gros succès qui se place alors dans tous les Top Ten Européens. Cet Album, avec ses reprises survoltées de “Born To Be Wild” de Steppenwolf et d'”Hear Me Calling” de Ten Years After, est devenu un grand classique de l’histoire du rock !

0
0
Kimono My House - SPARKS - 1974 | glam rock | rock/pop rock | proto-punk. Kimono My House est une perle sous-estimée. C'est un album de rock'n'roll amusant et funky.

Kimono My House

Le plus excentrique des groupes Anglais des 70’s était américain : Eh oui… Ron et Russel Mael sont américains ! Dans le sillage des Bowie, Roxy Music, T.Rex, Mott The Hoople, nos Sparks ne déparent pas, bien au contraire ils apportent une pierre fondamentale à l’édifice Glam-Rock ! Il suffira d’une chanson pour qu’ils deviennent des Stars… et cette chanson (“This Town Ain’t Big Enough For Both Of Us”) est sur cet Album !

0
0
Slayed? - SLADE - 1972 | glam rock | hard rock. A la première écoute, on est un peu surpris. C'est brut, authentique et loin des manières polies de Bolan, Bowie ou Ziggy Stardust.

Slayed?

Découvert et produit par Chas Chandler (ex-Animals et manager de Jimi Hendrix), Slade est l’un des plus gros vendeurs de disques du début de la décénie, sans toutefois parvenir à s’imposer aux USA. Le groupe exploite avec intelligence les grosses ficelles du hard : trois accords de guitare hyper saturée et la fantastique voix éraillée de Noddy Holder… Le tout écrit soigneusement en très mauvais anglais (jetez juste un oeil sur les titres !).

0
0
Desolation Boulevard - SWEET - 1974 | glam rock | hard rock | rock/pop rock. en 1974 lorsque "SWEET" ont sorti cet album, Leur musique était agressive, et leurs paroles disaient la vérité

Desolation Boulevard

Champion du style “Bubblegum” à destination des adolescents, glam presque jusqu’à la caricature, Sweet peut apparaître comme un croisement entre Slade et T.Rex… Efficace et accrocheur au départ, le groupe évoluera plus tard vers des sucreries (sans chercher le jeu de mot !) un peu moins intéressantes.

0
0
The slider - T. REX - 1972 | glam rock | hard rock | proto-punk. Aussi bon, fort, puissant, varié et bien enregistré que la magistrale série "électric Warrior" indispensable à votre collection de vinyle.

The slider

Jouant sur l’image excentique du glam rock, Marc Bolan et T . REX poursuivent sur leur lancée avec un succès considérable. Les tubes s’enchaînent. Le groupe déclenche alors des scènes d’hystérie collective telle qu’on n’en avaient plus vue depuis les grandes heures de la beatlemania.

0
0
Siren - ROXY MUSIC - 1975 | glam rock | rock/pop rock | progressive rock | proto-punk. Mon père jouait de la guitare et chantait, j'ai donc grandi en écoutant ses disques.

Siren

Après Amanda Lear pour “For Your Pleasure”, c’est au tour de Jerry Hall (la future Mme Jagger) d’orner la jaquette, posant en sirène ! Sur le plan musical, Bryan Ferry partage ici plus que jamais l’écriture des titres, avec Phil Manzanera (guitare) et Andy MacKay (sax) notamment… Roxy Music connaît un début de succès aux Etats Unis, où le groupe ne s’imposera jamais pourtant vraiment.

0
0
Aladdin sane - David BOWIE - 1973 | glam rock | hard rock | rock/pop rock | progressive rock | proto-punk. C'est un excellent disque à écouter pour tout homme qui essaie d'attirer une femme. Avec ses paroles sombres et son riff de guitare simple mais convaincant, "Jean Genie" était la chanson parfaite

Aladdin sane

Bowie tourne (et triomphe) pour la première fois aux USA. Son look paillette, son fard, sont mondialement connus et “The Jean Genie” est n°1 dès sa sortie… Cet album est évidemment un grand classique. A noter au passage, une version plutôt décoiffante du “Let’s spend the night together” des Rolling Stones.

0
0
Pin Ups - David BOWIE - 1973 | glam rock | hard rock | rock/pop rock | proto-punk. C'est la collection ultime de reprises de David Bowie. Il est étonnant de voir à quel point il appréciait les autres musiciens de son époque.

Pin Ups

Si Bowie est un auteur-compositeur prolifique, il s’est surtout inspiré du travail réalisé par d’autres. Mais en caméléon lucide, il ne vampirise pas : ceux qu’il copie sont ceux qu’il aime, qu’il respecte. Il décide ainsi en 1973 de réaliser cet album de reprises. Il passe en revue les Easybeats, Yardbirds, Kinks, Pink Floyd ou Who… (Springsteen et Brel en bonus !). Un album magnifique où la guitare de l’habituel Mike Ronson croise à l’occasion celle de Ron Wood.

0
0
The STOOGES - 1969 | glam rock | hard rock | proto-punk. Entre le détachement cool du Velvet Underground et l'énergie sexuelle des Rolling Stones, il y avait encore un vide à combler. Ce serait les Stooges.

The Stooges

Originaire de Detroit, comme MC5, les Stooges moins politisés, mais sans doute plus violents encore, appartiennent à la même mythologie et vont devenir le groupe culte que l’on sait. Ce premier album, peut-être le meilleur, est produit par John Cale (Velvet Underground).

0
0
International Heroes - Kim FOWLEY - 1973 | glam rock. Le seul problème, c'est que sa musique est si bonne qu'elle tend à éclipser son comportement erratique.

International Heroes

Kim Fowley, multi-intrumentiste, producteur, compositeur, est une éminence du rock, plutôt méconnue du grand public. Il se distingue par un parcours jalonné de multiples collaborations (de Zappa à Soft Machine, de Deep Purple au Sgt. Peppers des Beatles, et bien d’autres…). En 73 il épouse la cause glam pour cet album qui reste l’un de ses plus accessibles.

0
0
The Man Who Sold the World - David BOWIE - 1970 | glam rock | hard rock | rock/pop rock | progressive rock | proto-punk | art rock. Ce premier album de David Bowie datant de 1970 est aussi novateur, créatif, original que les futurs albums de Bowie. Comme toutes les œuvres de Bowie, cet album n'était pas destiné à la radio pop grand public. Il est trop expérimental, trop avant-gardiste pour ce format.

The Man Who Sold the World

L’idée communément admise est que David Bowie est une sorte de caméléon musical… caméléon de génie qui va, avec une rare intelligence, se glisser dans l’air du temps, accompagner les modes, pour finalement devenir un personnage central de la décénie. Après avoir été mod, puis songwriter hippie, il se ré-invente au début des années 70 en rock star androgyne et décadente.

0
0
Goodbye Yellow Brick Road - Elton JOHN - 1973 | glam rock | rock/pop rock | soft rock. Entre les chansons merveilleuses et mélodiques, la belle voix de la chanteuse et la musique anglaise typique des années 70, quel bonheur d'écouter ce disque.

Goodbye Yellow Brick Road

On a dit de cet album qu’il était une sorte de récapitulatif de tous les styles et de tous les sons qui ont fait le succès d’Elton John. C’est un double… Elton John semble écrire comme il respire ! Il contient le tube “Candle in the Wind”, chanson qui sera plus tard, dans une nouvelle version, dédiée à Lady Di.

0
0

Start typing and press Enter to search

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
top