blues

Blues is a musical, vocal and instrumental genre that developed in the United States in the 19th century. It is a musical style in which the singer expresses his sadness and disappointments.

Blues performances are usually accompanied by guitars, bass and drums with the singer’s voice. The words usually speak of a grieving person who has suffered some misfortune or pain from their surroundings. Blues singers are also known to share their stories through an autobiographical perspective.

This music has been described as “tearing people’s hearts”, “hauntingly beautiful” and “the music of loneliness”. The most famous blues singers are Muddy Waters, Howlin ‘Wolf, BB King, Eric Clapton, Jeff Beck, John Mayer and many more. The lyrics of the blues often contain references to alcohol, women, gambling, pain, poverty, and other aspects of 19th-century black American life.

The origin of the word “blues” is unclear. Another theory is that it comes from the Spanish “blanca” which means “white” and that “blue” was used as a color name because blues music was associated with white singers. Regardless of its origin, the term “blues” came to be used as a general term for any sad or melancholy song and eventually became a musical genre in its own right.

The Paul BUTTERFIELD BLUES BAND sorti en 1965 nous offre une expérimentations s'inspirant de la musique indienne pour fourbir un blues psychédélique de première importance

The Paul Butterfield Blues Band

Paul Butterfield (harmonisciste, chanteur, guitariste) est une grande figure et un pionnier du “Chicago blues” électrique. Avec la complicité de Mike Bloomfield, il inaugure dès le début des années 60 la grande lignée des groupes de blues rock américains.

0
0
Somebody Loan Me a Dime - Fenton ROBINSON - 1974 | blues | blues rock. Le guitariste qui peut nous rappeler T Bone Walker et B B King est une petite merveille du Chicago-Blues. Son style est un peu moins fluide, mais cela n'enlève rien à son brio.

Somebody Loan Me a Dime

Comme bien des bluesmen Fenton Robinson n’aura jamais eu la reconnaissance qu’il méritait de son vivant. Avec une voix exceptionnelle et un jeu de guitare flamboyant inspiré par T Bone Walker et Clarence “Gatemouth” Brown… Robinson était une valeur sûr du Chicago blues et du blues moderne. Sa forte personnalité et les aléas de la vie (incarcération pour homicide involontaire) ont entâché une carrière prometteuse. Toutefois à la mort de l’artiste en 1997 (d’un cancer du cerveau), nombreux sont les spécialistes qui ont reconnu en Fenton Robinson un artiste majeur du blues moderne avec notamment cet album, véritable chef d’oeuvre du genre. Chroniqué par Pierre-André Bague

0
0
The Legendary Son House: Father of the Folk Blues du groupe "Son HOUSE" en 1965. Un album blues

The Legendary Son House: Father of the Folk Blues

Parmi les fondateurs du Delta Blues Son House se détache de ses contemporains par son jeu au bottleneck et ses paroles très sombres. Il a, entre autre, enseigné la guitare à Robert Johnson et Muddy Waters, puis est tombé dans l’anonymat pour revenir 30 ans après, comme Skip James, lors du revival Folk des 60’s… Son influence sur le blues comme sur le rock est considérable, comme en attestent les nombreuses reprises, dont celle, géniale, de “Death Letter” par The White Stripes… Chroniqué par Pierre-André Bague

0
0
If You Love These Blues, Play 'Em As You Please - Michael BLOOMFIELD - 1976 | blues | blues rock. MICHAEL BLOOMFIELD est l'un des plus grands guitaristes de tous les temps ! Ses disques sont tous des classiques, et celui-ci est l'un des premiers. C'est un must absolu pour tous les guitaristes de BLUES.

If You Love These Blues, Play ‘Em As You Please

“If You Love These Blues” est un album à part que Mike Bloomfield ponctue de commentaires à la façon d’un live. C’est une sorte d’introduction au blues par l’un des plus fameux guitaristes du genre. En 1976, Bloomfield n’a plus rien à prouver, mais il étonne toujours par la fluidité de son jeu, tandis que son chant est plutôt honnête. L’album comporte des titres acoustiques, d’autres électriques (dans le style Chcago blues) et se termine par une série de gospel… Quasiment un indispensable pour tout amateur de belles guitares blues !

0
0
"Live at the Regal" du grand "B.B. KING" nous offre en 1965 un album blues vrombissants enluminés de cuivres rutilants, de son registre vocal du tonitruant au susurrant, de sa guitare évidemment.

Live at the Regal

Du propre aveu de B.B. King cette prestation est loin d’être sa meilleure, pourtant tout au long du live Mr. King enchante son auditoire au son de sa guitare baptisée Lucille. Cet album permettra au public blanc et plus particulièrement aux musiciens anglais de puiser dans le jeu du bluesman pour parfaire le leur, et d’essayer de capter l’essence de cette musique qui les fascine. Chroniqué par Pierre-André Bague

0
0
Live at the Old Waldorf - Michael BLOOMFIELD - 1976 | blues | blues rock. Guitariste exceptionnel, bon chanteur et compositeur inspiré, il mérite d'être reconnu. Cet album live de 1976 et 1977 est court, mais il est très excitant.

Live at the Old Waldorf

Guitariste surdoué, Mike Bloomfield est un prestigieux représentant du blues électrique blanc… Une limpidité de jeu, un feeling et un touché exceptionnels, éblouisssants sur ce formidable live. Après avoir fait partie du Butterfield Blues Band, puis avoir fondé Electric Flag, il aura participé à de multiples enregistrements. Il meurt prématurément en 1981.

0
0
Bleecker & MacDougal - Fred NEIL - 1965. Le méconnu et atypique Fred Neil, l’énigmatique troubadour des 60’s, influence majeure pour de multiples artistes,

Bleecker & MacDougal

Fred Neil – bien qu’un peu oublié aujourd’hui – est un artiste déterminant issu du cercle de Greenwich Village. Initiateur, dès le début des années 60, d’une certaine fusion entre blues et folk qui sera bientôt le terrain de prédilection de Bob Dylan, il compte parmi ses admirateurs précosses Stephen Stills et David Crosby, John Sebastian (qui tient ici l’harmonica) et Les membres de Jefferson Airplane qui feront par exemple de “Other Side of This Life” l’un des titres phare de leurs concerts.

0
0
3rd degree johnny winter 1986

3rd degree

Lorsque Johnny Winter est décédé en 2014, il avait l’une des voix les plus distinctives de la guitare rock et blues, une voix qui servait de symbole de la puissance brute et débridée du genre.

Winter est né dans le Mississippi en 1944 et a grandi à Beaumont, au Texas. Il a été initié à la guitare dès son plus jeune âge par son frère Edgar (plus tard connu sous le nom de producteur Rick), et a fait preuve d’un talent prodigieux ; il jouait professionnellement à l’âge de 11 ans. La carrière de Winter a commencé deux ans plus tard avec une séance d’enregistrement pour Mercury Records qui a donné la ballade”Be Careful With a Fool”. Il a enregistré onze albums pour Columbia Records entre 1965 et 1969 à Nashville, Tennessee, avant de passer à MCA Nashville Records.

En 2004, Johnny se retrouve sur Columbia Records suite à sa sortie de M

Le musicien albinos du Texas a connu son apogée dans la seconde moitié des années 1980 et a sorti des albums que ses fans peuvent encore entendre aujourd’hui. Une maîtrise absolue pour jouer de la guitare ou du dobro. Ceux-ci comprenaient des titres très acclamés tels que “3rd degree” et “The winter of ’88”.

 

0
0
John RENBOURN - 1965. Toujours magnifique. Excellent guitariste. Des morceaux toujours très spéciaux et un touché si particulier.

John Renbourn

Virtuose du finger picking, John Renbourn est un pionnier du british folk. Il sera plus tard l’un des fondateurs du groupe Pentangle. Mais ce premier album éponyme impose un style original qui relève plus du blues acoustique américain d’avant-guerre (Robert Johnson, Big Bill Broonzy…) que de la tradition musicale européenne. Dépouillé, une voix, une guitare, c’est là typiquement le genre d’album qu’on appréciera aussi en version… tablatures !

0
0
Walk Right In sorti par "Gus Cannon" en 1963- Néanmoins, excellent enregistrement révélant la personnalité engageante et optimiste de Gus

Walk Right In

Au printemps 1963, Gus Cannon, émérite vétéran du country blues, prend le chemin des studios avec son banjo pour enregistrer son premier album, il a alors 79 ans (né en 1883 !)… Mi-parlé, mi-chanté, l’album est une émission de radio à lui tout seul ! Au beau milieu d’un répertoire de tradionnels, Cannon hasarde l’une de ses compositions : “Walk Right In”. Reprise un nombre incalculable de fois, ce sera l’un des premiers grands tubes de l’ère pop-rock !

0
0
Projections - The BLUES PROJECT - 1966 : blues | blues rock | folk rock | jazz-rock.Le côté expérimental et éclectique de Jimmy Buffett, souligné par des accents de R&B, de jazz et de folk, en fait le point de départ.

Projections

Autour d’Al Kooper et Steve Katz, les futurs fondateurs de Blood Sweat & Tears, Blues Project est une solide formation qui défriche dès le milieu des années 60 les terres de la fusion (blues-folk-rock-jazz). Malgré ses qualités exceptionnelles le groupe ne parviendra jamais vraiment à s’imposer. Reste les albums et leurs grands moments… ici entre autres “Flute Thing”.

0
0
I Can Tell - John HAMMOND, Jr. - 1967 : blues | blues rock. Le guitariste, chanteur et auteur-compositeur a débuté en jouant dans les bars et les honkytonks du New Jersey et s'est construit une carrière impressionnante en tant que l'un des meilleurs du pays.

I Can Tell

Très proche du blues originel et génial interprète des grands maîtres du genre (Willie Dixon, Elmore James, Howlin’ Wolf, John Lee Hooker…), John Hammond va dérouler une très longue et belle carrière. Pour ce fameux “I Can Tell” il s’adjoint les services de deux éminences du rock, Bill Wyman le batteur des Stones et Robbie Robertson du Band.

0
0

Start typing and press Enter to search

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
top