blues rock

Le blues rock est une combinaison de deux genres : le blues et le rock’n’roll. Les deux genres ont été fusionnés pour former ce genre au milieu des années 1960. Le blues aurait été influencé par les guitares électriques, le piano et la batterie. Ce genre était principalement populaire dans les années 1960 jusqu’à ce qu’il devienne moins courant dans les années 1970.

Des artistes musicaux comme Eric Clapton, Rolling Stones, The Jimi Hendrix Experience qui sont associés à ce genre sont parmi les musiciens de blues rock les plus populaires.

Cependant, il est revenu en force dans les années 1980 et 1990. Aujourd’hui, le blues rock est joué par une grande variété de musiciens du monde entier.

Ces musiciens ne se connaissent peut-être pas, mais ils ont une chose en commun : ils jouent tous du blues rock. Parmi les artistes connus qui jouent ce type de musique, citons Stevie Ray Vaughan, Eric Clapton, Jeff Beck, Mark Knopfler, Jack White, Robert Plant et Led Zeppelin. Il existe de nombreux types de blues rock. En voici quelques-uns :Les chansons sont souvent lentes et moroses, avec une sensation de blues ou de R&B simple et directe. Ce type de blues rock peut être entendu sur les albums d’artistes tels que Eric Clapton, Jeff Beck, John Mayall et Joe Pass. Hard Rock Blues Rock : Le hard rock blues rock est très similaire au blues rock classique. Cependant, la musique est plus marquée par le côté hard rock.

Les chansons ont généralement un tempo plus dur et plus rapide, et une ambiance rock’n’roll plus directe.

Electrification du blues traditionnel. Il conserve la même structure en trois accords et privilégie les improvisations.
Les premiers popularisateurs sont notamment Alexis Korner et John Mayall en Angleterre, Le Paul Butterfield Blues Band et Canned Heat aux USA.

L'album blues rock "Animal Tracks" de 'The ANIMALS' sorti en 1965. Aujuord'hui il sonne aussi frais et brutal qu'il y a cinquante ans.

Animal Tracks

Avec leur matériel essentiellement composé de reprises, les Animals incarnent peut-être mieux que tout autre la transition entre les pionniers du blues, du rock-n-roll et du rhythm-n-blues, et le rock des années soixante. Le caractère sauvage du groupe et l’étonnante maturité de la voix d’Eric Burdon font sensation. Mais une querelle sur les droits d’adaptation de “The House of the Raising Sun”, uniquement attribués à Alan Price, entraîne le départ de ce dernier.

0
0
Safe As Milk - CAPTAIN BEEFHEART - 1967 : blues rock. Le mélange stylistique de l'album de blues, de rock, de jazz et de musique d'avant-garde était un précurseur du punk rock.

Safe As Milk

Un blues électrique sans faille et un bon grain de folie : la complicité et les affinités avec Zappa, que le groupe accompagnera, sont ici déjà bien évidentes. “Safe as milk”, premier album du groupe de Don VanVliet, est généralement considéré comme l’un des meilleurs d’une discographie… où l’on trouve aussi l’inévitable “Trout Mask Replica” !

C’est une pièce de forme libre qui commence par un pincement de guitare aigu et se termine par un riff de guitare électrique descendant qui cède la place à “Tropical Hot Dog Night”. Cette deuxième partie commence par sonner comme un morceau de blues typique, mais se brise rapidement dans un territoire plus expérimental. Il comprend des voix de Beefheart et de Frank Zappa.

0
0
Living the Blues - CANNED HEAT - 1968 | blues rock | boogie rock. "Living the Blues" est l'apogée de l'art musical de Canned Heat. Vous ne voudrez pas le manquer !

Living the Blues

“Living the Blues” est l’un des premiers double album de l’histoire à grimper dans les classements, entrant à l’époque dans les 20 meilleures ventes aux USA. Il comprend l’hymne rural hippie “Going Up the Country”, qui fera le tour de la planète grâce à l’album de Woodstock. Un live de 40 mn (coupé en deux par la force des choses sur le vinyle original) clos cet album qui accueille Dr. John (“Boogie Music”) et – originalité – l’anglais John Mayall (“Walking by Myself”).

1
0
The Second - STEPPENWOLF - 1968 | blues rock | garage rock | hard rock | psychédélique | acid rock. une voix extrêmement agréable, même lorsqu'elle est forte, une diction impeccable, une aisance toujours égale.

The Second

Où Steppenwolf démontre avec force qu’il n’est pas le groupe d’un seul titre (“Born To Be Wild”)… “Magic Carpet Ride”, le single, est bien sûr moins emblématique et marquant, mais ce second album dans sa globalité se révèle nettement plus fort que l’album éponyme du groupe… Un beau sommet hard-pop de la période psychédélique américaine.

0
0
Yer' Album - The JAMES GANG - 1969 | blues rock | folk rock | hard rock | rock/pop rock | progressive rock | art rock. Grâce à des arrangements créatifs, des solos et des improvisations sans fin, l'album permet toujours à faire vibrer son auditeur.

Yer’ Album

Le premier album du James Gang est un grand fourre-tout… ça fourmille d’idées, ça part dans tous les sens et tous les styles : les titres hard rock cotoient les arrangements de cordes, les morceaux construits succèdent à de longues jam sessions. Mais au milieu de cette décontraction totale et de cette absence de cohérence, les parties de guitare de Joe Walsh son superbes, sa voix aussi, et c’est au final l’immense potentiel du groupe du ressort.

0
0
Eric CLAPTON - 1970 | blues rock | rock/pop rock | soft rock. Le titre d'ouverture, "Slunky", est un délice pour les fans de Blues-Funk-Jazz-Rock qui ne sont pas opposés à un peu d'agression ou à une musique complaisamment "hippie".

Eric Clapton

Eric Clapton enregistre son premier album solo dans la foulée de la tournée qu’il vient d’effectuer avec Delaney & Bonnie. Il utilise les mêmes musiciens et Delaney co-signe la plupart des titres. L’ensemble est très influencé par le rhythm-n-blues et manque certainement un peu de personnalité. Mais la fameuse version de “After Midnight” de J. J. Cale laisse augurer – entre autre – du style talentueux qui s’affirmera bientôt.

0
0
Ces chansons intelligentes - ballades et rock joyeux - puisant aux sources de la musique américaine, sont chantées avec cœur et âme. Leon RUSSELL - 1970 | blues rock | country rock | rock/pop rock

Leon Russell

Bien connu pour son look et ses accoutrements extravagants, Leon Russell fait partie des artistes qui ont incontestablement compté dans les années 70. Il participe comme pianiste à de multiples séances (Joe Cocker, Rolling Stones, Delaney & Bonnie…) et, en solo, ses albums jusqu’en 74 sont régulièrement disque d’or aux USA.

0
0
The Cry of Love - Jimi HENDRIX - 1971 | blues rock | hard rock | psychédélique | acid rock. Les chansons sont terminées, bien sûr, mais il y a souvent un "arrière-goût" d'inachevé. un besoin d'un peu plus d'énergie !

The Cry of Love

Le premier album studio postume… l’ensemble du matériel était prêt, ou presque. Outre les habitués, Billy Cox (basse) et Mitch Mitchell (batterie), les sessions comprennent Stephen Stills au piano, ainsi que Steve Winwood et Chris Wood de Traffic. “Esy Rider”, “Angel” ou “Drifting” font partie des derniers grands standards d’Hendrix… Un album superbe !

0
0
Naturally - J.J. CALE - 1972 | blues rock | rock/pop rock | songwriter. Si vous pouvez passer outre le caractère rudimentaire de l'ensemble, c'est un excellent album

Naturally

J.J. Cale est un atypique du rock américain, une sorte de vagabond de la pop, unanimement reconnu par ses paires. Entre blues et folk-rock il va égrenner ses albums simples et de grande qualité, avec une modestie et une discrètion totale. “Naturally” sort alors que Clapton a déjà repris et popularisé largement “After Midnight”.

0
0
Houses of the Holy - LED ZEPPELIN - 1973 | blues rock | british blues | british metal | hard rock | heavy metal. "Led Zeppelin" vous emmène dans un monde à part où les sons orientaux et occidentaux vous entraînent dans un univers psychédélique.

Houses of the Holy

Led Zeppelin est à l’époque le groupe titanesque par excellence, et ce n’est pas un hasard, ses 6 premiers albums du groupe tutoient la perfection ! Houses of the Holy amorce une diversification et atteste d’un intérêt pour les musiques ethniques, que Robert Plant notamment développera en solo. Les riffs de Jimy Page sont, par ailleurs, toujours aussi cinglants.

0
0
Down By The Jetty - DR. FEELGOOD - 1975 | blues rock | hard rock | pub rock. Si vous voulez entendre les riffs de guitare des meilleurs albums des Beatles, vous devez avoir cet album dans votre collection. La créativité du groupe est réelle

Down By The Jetty

Impressionnante machine à blues rock, Dr. Feelgood est une institution à la durée de vie étonnante (mais les membres d’origine ne sont plus là aujourd’hui !). Même si le groupe se distingue surtout par ses prestations en concerts, ses disques sont également très bons, notamment ceux de la première période.

0
0
The Paul BUTTERFIELD BLUES BAND sorti en 1965 nous offre une expérimentations s'inspirant de la musique indienne pour fourbir un blues psychédélique de première importance

The Paul Butterfield Blues Band

Paul Butterfield (harmonisciste, chanteur, guitariste) est une grande figure et un pionnier du “Chicago blues” électrique. Avec la complicité de Mike Bloomfield, il inaugure dès le début des années 60 la grande lignée des groupes de blues rock américains.

0
0

Start typing and press Enter to search

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
top