blue eyed soul

Le terme « blue-eyed soul » est maintenant utilisé pour désigner les musiciens blancs chantant dans le style du rhythm and blues (R&B). Il a été inventé par Stevie Wonder en 1967.

Parmi les autres premiers chanteurs de “blue-eyed soul” connus, citons Sam & Dave, Wilson Pickett, Marvin Gaye et The Temptations. Ces chanteurs interprétaient principalement du rhythm and blues, mais ils ont enregistré quelques chansons pop. Leur public se composait principalement de jeunes Noirs.Ces musiciens étaient originaires d’Angleterre, avaient les cheveux longs, portaient du cuir noir et s’inspiraient de la beat generation. Ils s’inspiraient de poètes comme Allen Ginsberg et William Blake, et de musiciens comme les Beatles et Bob Dylan. Les premiers musiciens de pop baroque à émerger sont les Hollies à la fin de 1964. Leur premier single, “He’s Gone”, a été classé numéro 1 en Amérique et au Royaume-Uni.

Puis, en 1968, Otis Redding a enregistré “Sitting On The Dock Of The Bay”, qui est devenu sa chanson fétiche.

You've Lost That Lovin Feelin' - The RIGHTEOUS BROTHERS - 1965. Il y a quelque chose de spécial dans l'atmosphère écrite dans la musique de cette époque, on ne semble jamais voir le même genre de passion dans les paroles ou le son

You’ve Lost That Lovin Feelin’

Les “frères vertueux” (Bill Medley et Bobby Hatfield) ne sont pas frères (et vertueux… à voir :-). Fans de Ray Charles, ils sont parmi les premiers blancs à faire de la soul. C’est avec eux que l’on invente l’expression “blue-eyed soul”. Ils ne se distinguent pas seulement comme pionniers, mais aussi par leurs remarquables qualités vocales. Cet album, produit par Phil Spector, est un grand classique de la pop-soul.

0
0
Premier album des Walker Brothers en 1965 : "Take It Easy with the Walker Brothers". Arrangements grandioses pour une pop de haut vol. On reste continuellement ébahi tandis que les titres se succèdent dans une sorte de perfection.

Take It Easy with the Walker Brothers

Les Walker Brothers ne sont pas frères et aucun d’eux ne s’appelle Walker ! Le groupe va connaître un succès considérable en Angleterre au milieu des années 60 avec une série de tubes mélancoliques et richement orchestrés, à commencer par “Make It Easy on Yourself”. Il est à cette époque un habitué du célèbre show télé moods “Ready Steady, Go”. Les Walker Brothers se séparent en 1967 pour se reformer brièvement au milieu des années 70, sans succès.

0
0
Un album rock/pop rock, "The Young Rascals" sorti en 1966. Dans l'ensemble, cet album était un bon début pour un groupe qui allait vraiment décoller dans un futur proche !!

The Young Rascals

Les Young Rascals sont parmi les plus fameux représentants de la “Blue-eyed-soul” aux USA (“soul aux yeux bleus” : traduire la pop-soul des blancs !). Le groupe se distingue notamment grâce à ses trois excellents chanteurs Felix Cavaliere, Eddie Brigati et Gene Cornish. Cet excellent premier album est essentiellement composé de reprises.

0
0
Eric Is Here - The ANIMALS - 1967 : blues rock | psychédélique | rhythm-n-blues | blue eyed soul. L'album raconte l'histoire d'un homme qui quitte sa ville natale pour poursuivre ses rêves, mais revient finalement après avoir réalisé qu'il a tout perdu et n'a rien à montrer pour cela.

Eric Is Here

Le départ d’Alan Price sonne quasiment le glas pour les Animals. La période trouble semble s’achever quand Eric Burdon reforme le groupe sous le nom de The New Animals. Mais la messe est dite et cet album (au titre évocateur) est clairement une transition vers son parcours solo. Carré et homogène, peu novateur mais plutôt plaisant, “Eric Is Here” est totalement porté (sauvé ?) par la prodigieuse voix soul du chanteur.

Eric Burdon et les ANIMAUX ont sorti un album studio en 1967, intitulé “Eric Is Here”. L’album est sorti à une époque où il y avait un intense activisme social sur la guerre du Vietnam.

Cet album a été enregistré à la fin de 1966 et au début de 1967, après que Burdon ait quitté le spectacle New Animals pour former son propre groupe. Il présente sa voix de marque sur de nombreuses pistes. Les enregistrements Is Here ont été à un moment donné considérés comme le modèle de ce qui est devenu connu sous le nom de musique heavy metal.

La première sortie du groupe était “Eric is Here”, qui comprenait des chansons telles que “Rockin’ House” et “Good Times”. Cette chanson a été reprise par de nombreux autres artistes à ce jour, dont Creedence Clearwater Revival.

0
0
The Letter/Neon Rainbow - The BOX TOPS - 1967 : pop | rhythm-n-blues | soul | blue eyed soul. La chanson "The Letter" parle d'un homme qui veut avouer son amour à la femme qu'il aime, mais elle ne semble pas réceptive à l'idée.

The Letter/Neon Rainbow

Les Box Tops, avec leur excellent chanteur Alex Chilton, sont des spécialistes de la musique soul blanche. Originaires de Memphis, ils marquent l’année et l’été 67 avec leur tube le plus connu “The Letter”. Ils connaîtront quelques autres succès après, mais ne survivront pas au changement de décénie, ils se séparent en février 70.

L’album “The Letter / Neon Rainbow” du groupe de musique rock “The BOX TOPS” sorti en 1967 est l’une des pièces musicales les plus influentes et les plus réussies commercialement.

Cet album est le reflet de l’énergie et de l’attitude rebelle de la fin des années 1960. Les chansons ont été écrites par le guitariste Alex Call, qui était également responsable de l’écriture de certains de leurs succès précédents. Ils sont surtout connus pour leurs singles à succès comme “The Letter”, “Neon Rainbow” et “Sweet Soul Music”. Le groupe s’est séparé en 1971, mais s’est réuni en 1984 avec un nouveau chanteur, Rich Treadway.

En 2015, pour célébrer leur 50e anniversaire en tant que groupe qui a commencé en tant que lycéens jouant dans des danses et des centres commerciaux à travers Memphis, ils ont réalisé un documentaire sur leurs racines intitulé ‘Box Top : A

0
0
Once Upon a Dream - The (YOUNG) RASCALS - 1968 | rock/pop rock | soul | blue eyed soul. Les meilleurs du "blue eyed soul", pas toujours distribué en Europe. Seuls quelques initiés les connaissent.

Once Upon a Dream

Un son limpide, caractéristique des années 60… les “Jeunes Voyoux”, devenus les “Voyoux” tout court (!) laissent dans les anales avec cet album (et “Freedom Suite” qui suivra) un moment essentiel de la pop-soul blanche jazzy des sixties. Le groupe se séparera en 1972.

0
0
TRAFFIC - 1968 | folk rock | rock/pop rock | progressive rock | psychédélique | blue eyed soul. Peut-être avec moins de références aux drogues et aux influences psychédéliques que leur 1er album

Traffic

Dave Mason, qui avait quitté le groupe quelques mois plus tôt, réintègre ici Traffic. Il livre quelques uns des meilleurs titres qu’il ait jamais signés. Et cet album éponyme de 1968 va devenir un chef-d’oeuvre légendaire !… Au delà du parfait équilibre entre la pop folky de Mason et le groove de Winwood, chaque membre du groupe apporte sa touche, pour une étonnante richesse et densité musicale.

0
0
Dusty in Memphis - Dusty SPRINGFIELD - 1969 | blue eyed soul | pop soul

Dusty in Memphis

Dusty Springfield est, dès le milieu des années 60, la prestigieuse alternative anglaise aux girls groups et à la pop soul du nouveau continent. Son répertoire est d’ailleurs essentiellement américain et elle sera l’une des meilleures interprêtes du tandem Goffin/King (Carole King). Parmi les nombreux tubes qui jalonnent sa carrière (et ce disque) on peut relever ici “Son of a Preacher”, utilisé plus tard par Tarantino pour la B.O. de Pulp Fiction.

0
0
Vehicle - The IDES OF MARCH - 1970 | jazz-rock | rock/pop rock | blue eyed soul. Jim Peterik, leader, chanteur et guitariste rock, a eu l'idée d'ajouter une section de cuivres à son groupe.

Vehicle

The Ides Of March n’apporte rien d’essentiel au paysage musical des seventies. (Trop) influencé par Blood, Sweat & Tears, ou imitant presque jusqu’au plagiat Creedence (“Factory Band”), le groupe manque certainement de personnalité. “Vehicle”, le titre, atteint pourtant le sommet des charts. Et l’album contient deux belles curiosités : la reprise et l’étonnant mariage de CS&N; et Jethro Tull (“Wooden Ships/Dharma for One”) et une version prog d'”Eleanor Rigby”… Jim Peterik décrochera plus tard la timbale avec Survivor et le tube “Eye of the Tiger”

2
0
The Black-Man's Burdon - Eric BURDON - WAR - 1971 | funk | latin rock | soul | blue eyed soul. Cela nous ramène à une époque où les MORCEAUX ne duraient pas que 2 minutes. une version DANTESQUE de "paint-it black" de presque 15 minute

The Black-Man’s Burdon

Au début des années 70, l’ex-leader chanteur des Animals entame une nouvelle carrière avec le groupe californien War. Cette grande figure pionnière des années 60, amateur de rythm’n’blues, se joue ici de tous les métissages revisitant les Stones (“Paint it Black”) ou les Moody Blues (“Nights in White Satin”) sur un mode funky soul.

0
0
Slow Dancer - Boz SCAGGS - 1974 | soft rock | blue eyed soul. Cet album est l'un des meilleurs albums romantiques qui existent.

Slow Dancer

Ami d’adolescence de Steve Miller, Boz Scaggs (né William Royce Scaggs) rejoint le groupe de ce dernier en 1966 avant de reprendre une carrière solo qui va se dérouler sur quatre décénies. Marqué un temps par la country, mais produit au début des années 70 par Johnny Bristol (producteur à la Motown), ses albums sont alors de bons exemples de white soul.

0
0
Pressure Drop - Robert PALMER - 1976 | rock/pop rock | blue eyed soul. C'est un enregistrement très mature avec des chansons et des arrangements magnifiques.

Pressure Drop

Après une assez longue période de travail dans une semi-clandestinité, Robert Palmer, fan de rhythm-n-blues, jazz et reggae, entame une carrière solo en 74. Son premier album remarqué, enregistré à la Nouvelle Orléans avec les Meters, est couronné par ce second jet où il s’investit d’avantage dans l’écriture. Il est ici accompagné par les musiciens de Little Feat.

0
0

Start typing and press Enter to search

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
top