rhythm-n-blues

Issu du blues, le rhythm’n’blues en durcit le rythme et s’enrichit des connotations musicales du gospel.
Ray Charles en est le grand popularisateur à la fin des années 50.

"This is Fats Domino" album sorti en 1957

This is Fats Domino

S’il n’a pas le charisme d’une super star, Fats Domino est certainement l’un des musiciens les plus consistants de l’époque. Pionnier du rhythm-n-blues New Orleans, il voit nombre de ses titres cotoyer dans les jukebox ceux des Bill Haley, chuck Berry ou Gene Vincent (notamment le célèbre “Blueberry Hill”)… Au fil d’une immense et interminable carrière à suivre, il sera finalement vendu plus qu’aucun autre artiste noir des débuts du rock-n-roll.

0
0
You've Lost That Lovin Feelin' - The RIGHTEOUS BROTHERS - 1965. Il y a quelque chose de spécial dans l'atmosphère écrite dans la musique de cette époque, on ne semble jamais voir le même genre de passion dans les paroles ou le son

You’ve Lost That Lovin Feelin’

Les “frères vertueux” (Bill Medley et Bobby Hatfield) ne sont pas frères (et vertueux… à voir :-). Fans de Ray Charles, ils sont parmi les premiers blancs à faire de la soul. C’est avec eux que l’on invente l’expression “blue-eyed soul”. Ils ne se distinguent pas seulement comme pionniers, mais aussi par leurs remarquables qualités vocales. Cet album, produit par Phil Spector, est un grand classique de la pop-soul.

0
0
Say It Loud: I'm Black and I'm Proud - James BROWN - 1969 | funk | soul.

Say It Loud: I’m Black and I’m Proud

L’album rassemble des titres enregistrés entre le mois d’août 67 et le mois d’octobre de l’année suivante. Après l’assassinat de Martin Luther King, en 1968, “Say It Loud” (Dis-le fort : “je suis black et fier de l’être !”) – titre emblématique – devient un hymne et un slogan du “Black Power” et de toute la communauté noire nord-américaine.

0
0
In the Right Place - DR. JOHN - 1973 | funk | rhythm-n-blues. Sur presque tous les morceaux, Dr. John ne fait que chanter. Mais si vous le connaissez, vous savez à quoi ça ressemble.

In the Right Place

Produit par le fameux Allen Toussaint, le “sorcier de la Nouvelle-Orléans” et magnifiquement accompagné par les Meters, Dr. John sort, à la suite de Gumbo, un nouveau sans faute. Son jeu de piano bastringue, souvent remarquablement mis en valeur, est du plus bel effet (“Just the Same”)… un album plaisant, d’un accès infiniment aisé.

0
0
Richard Penniman dans l'album "Here's Little Richard"en 1957

Here’s Little Richard

Chaque pionnier du rock-n-roll a apporté sa contribution propre… Dans le nombre, Little Richard est certainement l’une des figures les plus originales. Son jeu de scène survolté, sa voix et ses cris déchirés (“Jenny, Jenny”), marquent les esprits et les premiers groupes anglais (Beatles et Rolling Stones en tête). Ce premier album apporte des standards historiques tels que “Tutti Frutti” ou “Long Tall Sally”…

0
0
Going To A Go-Go - Smokey ROBINSON - The MIRACLES - 1965. le plus beau disque de soul qui puisse se concevoir même si nous sommes ici à la croisée des chemins de la pop paradisiaque, du rythm and blues classieux, du music hall hors du temps

Going To A Go-Go

Champion de la soul romantique, Smokey Robinson prend dès 1959 une part important à l’histoire en étant le co-fondateur de Tamla Motown (avec Berry Gordy Jr). Il se distingue aussi comme un remarquable compositeur… Dans une discographie impressionnante “Going to a Go-Go” est son premier “must” !

0
0
Joe COCKER - 1969 | blues rock | rock/pop rock | rhythm-n-blues. joe cocker avec sa voix éraillée colle admirablement à ses reprises ou à ses textes originaux, et surtout il sait s'entourer d'excellents musiciens.

Joe Cocker!

Le second album de Joe Cocker est tout aussi exceptionnel que le premier et les deux comptent ensemble parmi les grands moments du rock de la fin des années 60… C’est incontestablement l’âge d’or de l’artiste. Malheureusement, stress, alcool et drogues vont avoir raison de lui, le faire sombrer après la tournée “Mad Dogs” et le tenir pour quelques années bien en dessous de son formidable potentiel.

0
0
It's Too Late to Stop Now - Van MORRISON - 1973 | folk rock | jazz-rock | rock/pop rock | rhythm-n-blues | soft rock. un des albums live les plus vénérés de tous les temps. Si vous l'avez déjà, il est grand temps de vous rattraper !

It’s Too Late to Stop Now

Véritable point d’orgue d’une carrière qui est encore loin d’être achevée, ce double album live est un grand moment. Van Morrison n’est pas seulement un remarquable “songwriter”, mais aussi un fameux artiste de scène. Il rend ici hommage aux grands maîtres de la soul (Ray Charles entre autres), et cite les “Them” : “Here Comes the Night” et… “Gloria” !

0
0
Le magique chanteur, trompettiste et artiste Louis Prima (1911-1978) a dirigé un groupe exubérant dans les années 1950 et l'album "The wildest" est son meilleur

The Wildest

Louis Prima est un chanteur-trompettiste évoluant principalement dans l’univers jazz-swing. Mais il se rapproche du R&B;, puis de la pop dans les années 60. Il décroche un succès considérable avec le célèbre “Just A Gigolo”, chanson d’origine italo-autrichienne de la fin des années 20, qu’il associe à un autre vieux titre, “I Ain’t Got Nobody”. Totalement en phase avec l’exubérance rock-n-roll des années 50, “Just A Gigolo” sera repris plus tard par David Bowie et David Lee Roth (Van Halen).

0
0
Du rhythm-n-blues et de la soul pour l'album "The Temptations Sing Smokey" par les fabuleux "The TEMPTATIONS" en 1965. le passage de l'harmonie des rues à un son Motown plus facilement identifiable et distinctif était un processus progressif

The Temptations Sing Smokey

Le plus grand groupe vocal masculin des années 60/70, groupe phare du label Motown… Ils se distinguent par leurs chorégraphies millimétrées ! Cet album est produit par Smokey Robinson qui, comme le titre du disque l’indique, est aussi l’auteur de tous les titres.

0
0
Make a Joyful Noise - MOTHER EARTH - 1969 | country rock | rhythm-n-blues. son naturel de la création à l'œuvre et il devrait être exprimé avec fierté par chaque être humain sur terre.

Make a Joyful Noise

Probablement le meilleur album de Mother Earth. Mais question homogénéité, le groupe s’intalle dans une curieuse position de grand écart entre rhythm-n-blues, avec renfort de choeurs et solide section de cuivres, et une musique très typiquement country (“Then I’ll Be Moving On”, “I Wanna Be Your Mama Again”).

0
0
TOWER OF POWER - 1973 | funk | rhythm-n-blues | soul. Il s'agit du premier sommet du collectif d'Oakland, en Californie, lancé par le saxophoniste Emilio Castillo. On y retrouve les rythmes et les grooves de l'époque des big bands enfin mariés aux sons funky de l'époque actuelle.

Tower of Power

Tower of Power se forge dès le début des années 70 la réputation de posséder la “meilleure section de cuivres au monde”. A la fois précise et explosive, elle est en effet à même de faire palir de jalousie un groupe comme Chicago. Malgré la qualité de ses compositions et quelques succès single, Tower of Power va surtout rester et se distinguer comme un backing group invité par de multiples artistes (Santana, Little Feat, Elton John, Aerosmith, Michelle Shocked, Toto, Bonnie Raitt, Rod Stewart…)

0
0

Start typing and press Enter to search

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
top