fusion

Spectrum - Billy COBHAM - 1973 | fusion | jazz-rock. Il s'agit d'une magnifique œuvre d'art pour tous les amateurs de musique jazz-rock et pour la nouvelle génération de batteurs.

Spectrum

Batteur explosif, le panaméen Billy Cobham se fait d’abord connaître en accompagnant Miles Davis, puis en intégrant le Mahavishnu Orchestra de John McLaughlin. “Spectrum”, réalisé au moment de la séparation de Mahavishnu, est devenu un grand standard. Il révèle un musicien complet et un compositeur talentueux.

0
0
In A Silent Way - Miles DAVIS - 1969 | fusion | jazz-rock .la conjonction parfaite entre le jazz et sa forme ancestrale le blues.

In A Silent Way

Un essentiel et disque fondateur du jazz-rock !… Miles Davis, éternel défricheur qui n’a de cesse de faire évoluer le jazz depuis les années 50, s’intéresse au rock et intégre à sa palette musicale l’électricité. Pour ce disque d’anthologie, il est accompagné par trois claviers mythiques : Joe Zawinul (Weather Report), Chick Corea, Herbie Hancock, et par Tony Williams (batterie) et John McLaughlin… une véritable rencontre au sommet !

0
0
Head Hunters - Herbie HANCOCK - 1973 | funk | fusion | jazz-rock | jazz-funk. L'un des musiciens les plus polyvalents de notre époque, Herbie Hancock, dans "Lite Me Up", n'est pas aussi pointu que ses premiers enregistrements, mais reste très agréable.

Head Hunters

Herbie Hancock est un clavier virtuose. “Disciple” de Miles Davis, il accompagne ses premières expériences de fusion, mais plus que ce dernier va se diversifier, intégrant progressivement à sa palette des éléments du blues, du funk, du rhythm-n-blues, de la musique électronique et du classique… Avec des artistes comme Chick Corea et Keith Jarrett, il suscite au milieu des années 70 un vif intérêt de la part du public rock et des amateurs de musique progressive.

0
0
Bitches Brew - Miles DAVIS - 1969 | fusion | jazz-rock. Vous avez maintenant affaire à quelqu'un dont le travail consiste à être poussé à ses limites... quelqu'un qui n'a pas le choix... parce qu'il doit être entouré de personnes qui le poussent à ces mêmes limites.

Bitches Brew

Jusqu’a la fin des années 50, Miles et sa trompette marquent un certain classicisme du jazz. L’éclair de génie, la volonté de se remettre en question l’atteignent en 1969 quand la Côte Ouest et son acid rock l’attirent et l’obligent à reconsidérer ses habitudes et ses inspirations. Il change alors de musiciens. Il se rapproche de l’Afrique à travers la rythmique et l’emploi des harmonies rock, donnant ainsi à ses musiciens une immense liberté.

0
0
Love, Devotion, Surrender - Carlos SANTANA - John McLAUGHLIN - 1973 | blues rock | fusion | hard rock | jazz-rock | latin rock. "Love Devotion Surrender" est l'un des plus grands albums jamais enregistrés. Le résultat est une déclaration musicale passionnante et vibrante.

Love, Devotion, Surrender

Mysticisme et spiritualité jouent un très grand rôle dans la vie de Carlos Santana… des convictions qu’il partage avec John McLaughlin. Cela donne ce magnifique album enregistré en commun. Les deux guitaristes virtuoses y reprennent notamment des morceaux de John Coltrane, le jazzman (un autre grand mystique).

0
0
Mercator Projected - EAST OF EDEN - 1969 | fusion | progressive rock. le saxophoniste ajouterait sa propre "âme" à la formule, en jouant un solo plus traditionnel basé sur une progression d'accords de blues ou de r&b.

Mercator Projected

Totalement en phase avec le prog rock de son temps, East of Eden brasse à souhait les sources et styles musicaux (blues, jazz, folk, classique), laissant une large place à l’impro et l’expérimentation. Le groupe a un solide carré de fans (notamment londonnien). Mais il se sépare en 78 sans avoir jamais connu le succès commercial des King Crimson ou Jethro Tull. Ron Caines, Dave Arbus et Geoff Nicholson, les trois membres fondateurs, recommenceront à enregistrer à la fin des années 90 dans le style de leur deux premiers albums.

0
0
Plays the Music of Jimi Hendrix - Gil EVANS - ORCHESTRA - 1974 | fusion. L'hommage jazz-orchestral controversé mais fascinant de Gil Evans à Jimi Hendrix contient beaucoup de cuivres, de cordes et de rythmes funky.

Plays the Music of Jimi Hendrix

Arrangeur de jazz connu pour son goût de l’expérimentation, collaborateur précosse de Miles Davis, Gil Evans est à sa façon un spécialiste de Jimi Hendrix (Il retravaillera “Little Wing” pour Sting en 1987). Curieusement, ce qui frappe à l’écoute cet album ce n’est pas qu’Hendrix puisse aisement se faire funk ou jazzy, on s’en doutait bien, mais c’est le potentiel et le caractère quasi “symphonique” des compositions du guitariste… et c’est bien ce qu’on attend d’un tribute : ne pas être un hommage seulement, mais apporter un éclairage complémentaire.

0
0
Hot Rats - Frank ZAPPA - 1969 | fusion | jazz-rock | progressive rock. C'est formidable de pouvoir se replonger dans cette atmosphère, une musique divine créée par des génies !

Hot Rats

Hot rats a la réputation d’être “l’album-de-Zappa-qu’aiment-même-ceux-qui-n’aiment-pas-Zappa” … celui par lequel il faut commencer, et dont on ne se lasse pas par la suite ! Essentiellement des instrumentaux, parfaitement construits, alliant la vitalité à une incroyable finesse… une promenade pleine de découvertes dans l’univers foisonnant d’un des grands maîtres de la musique du XXème siècle.

0
0
Apocalypse - MAHAVISHNU ORCHESTRA - 1974 | fusion | jazz-rock. Les musiciens du London Symphony Orchestra jouent derrière certains des plus grands musiciens de jazz du monde. Ils rencontrent le génie d'un grand musicien de jazz comme John MacLaughlin et créent une explosion de son qui est entendue dans le monde entier.

Apocalypse

Si l’influence jazz confère parfois une certaine froideur aux productions, “Apocalypse” est tout au contraire chaleureux. McLaughlin fait une nouvelle expérience en enregistrant avec le London Symphonic Orchestra. A noter ici la participation brillante de son complice de bien souvent, le violoniste français Jean-Luc Ponty. La production est assurée par George Martin, qui n’a pas pris sa retraite avec la séparation des Beatles !

0
0
Uncle Meat - Frank ZAPPA - 1969 | fusion | jazz-rock | rock/pop rock | progressive rock. La collection la plus passionnante et la plus variée de musique de Frank Zappa. C'est son propre univers sonore, rempli de personnages aussi étranges et merveilleux

Uncle Meat

Très parlé, très free jazz, très délire… au risque d’être abusivement lapidaire, disons que les choses “sérieuses” commencent avec la fabuleuse suite “King Kong”, à la plage 26 !… En fait, très expérimental, “Uncle Meat” affiche le goût de Zappa pour les musiques avant-gardistes ou contempraines, d’Igor Stravinsky à Stockhausen ou Edgar Varèse.

0
0
Blow By Blow - Jeff BECK - 1975 | fusion | jazz-rock. Un très bon album de la période jazz-rock. Touche de l'instrument, maîtrise des rythmes, sons électriques innovants, tout y est.

Blow By Blow

Etonnant disque de Jeff Beck, l’un des inventeurs, au sein des yardbirds, de la guitare rock… Etonnant, parce que produit par George Martin (le “5ème Beatles”). Etonnant parce que Beck flirte ici avec le jazz façon John McLauglin. Les musiciens qui l’accompagnent sont vraiment très bons. L’album est entièrement instrumental… étonnant… et magnifique !

0
0
Magma (aka Kobaïa) - MAGMA - 1970 | fusion | jazz-rock | progressive rock. Leur deuxième album, "Kobaïa", était un double album conceptuel sur une planète imaginaire. Il contenait deux symphonies complètes, ce qui le rendait unique parmi les albums de rock progressif.

Magma (aka Kobaïa)

Magma est l’un des rares groupes français de l’époque (de tous les temps ?!) ayant une réelle dimension internationale. Ce premier album, un double, est devenu une pièce d’anthologie. Il pose toutes les bases de l’univers artistique totalement original du groupe (Christian Vander créé même une langue). S’il fallait classer ces inclassables, ce serait aux confins du rock progressif… en un lieu où le génie tutoie la folie furieuse !

0
0

Start typing and press Enter to search

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
top