fusion

Turn It Over - Tony WILLIAMS - TONY WILLIAMS LIFTIME - 1970 | fusion. La plupart des membres du groupe ont fait un passage au prestigieux chez Miles Davis, et cela se ressent dans la qualité et la cohérence de leurs performances.

Turn It Over

La surenchère sonore c’est le truc durant l’année 1970… Et le Tony Williams Lifetime va s’y vautrer avec déléctation. Pour “Turn it over”, le batteur excité va engager Jack Bruce en rupture de Cream, ce qui va apporter un certain formatage pop à l’ensemble. Les fréquences subsoniques envahissant quasiment l’ensemble de l’oeuvre dans une orgie de frustration. Mais où aller plus loin ?!… Chroniqué par Fred Weber

0
0
Black market - WEATHER REPORT - 1976 | fusion | jazz-rock. Il est impossible de ne pas aimer cet album. Les musiciens sont tous excellents, les performances sont remarquables et les chansons sont de grands classiques. Si vous ne l'avez pas, achetez-le !

Black market

Illustre fleuron du jazz rock des années soixante dix, Weather Report inaugure avec “Black market” (son 6ème album) sa période la plus féconde. Le groupe vient de s’adjoindre la section rythmique des Mothers of Inventions (Zappa) : Chester Thompson (batterie), Joco Pastorius (basse) et Alejandro Acuna (percussions).

1
0
BRIAN AUGER'S OBLIVION EXPRESS - 1971 | fusion | jazz-rock | progressive rock | art rock. Le guitariste joue d'excellents solos, mais il sait aussi se poser en douceur et en harmonie lorsque la chanson l'exige

Brian Auger’s Oblivion Express

Très méconnu du grand public aujourd’hui, Brian Auger est le premier organiste virtuose de l’histoire du rock, traçant la voie, dès le début des années 60 à un Keith Emerson. Il atteint son sommet au début des années 70 avec son nouveau groupe (Oblivion Express) et cet album qui compte (avec le suivant, “A Better Land”) parmi les plus grands moments de fusion jazz-rock de l’époque.

0
0
Heavy weather - WEATHER REPORT - 1977 | fusion | jazz-rock. Rien de tel que Heavy Weather pour dégager une atmosphère authentique. Les musiciens aiment ce qu'ils font et c'est un véritable plaisir de les entendre.

Heavy weather

Attention : chef-d’œuvre aboslu ! Weather Report, le “Pink Floyd de la fusion” touche avec cet album des sommets jamais atteints dans le style ! Le groupe devient alors la référence ultime, celui que tous les adeptes du genre tenteront d’imiter. Tout ici respire la perfection : raffinement de la production, dextérité… On a dû mal à imaginer qu’à la même époque “London is Burning” !… mais on est bien dans le même monde et Jaco Pastorius, l’année suivante, intitulera l’une de ses compositions “Punk Jazz” !

0
0
Barefoot Boy - Larry CORYELL - 1971 | fusion | jazz-rock. C'est vraiment swinguant, les riffs sont de première qualité, le rythme vous fait taper du pied.

Barefoot Boy

Véritable disciple jazz de Jimi Hendrix, le guitariste Larry Coryell enregistre cet album dans les studios Electric Lady avec l’ingénieur maison Eddie Kramer. Son immense carrière débute dans les années 60. Il devient vite l’un des grands pionniers de la fusion, flirtant avec le blues (parfois même la country)… Un sens très rock du riff et une technique extraordinaire lui gagnent dans les années 70 un large public.

0
0
Phantasmagoria - CURVED AIR - 1972 | fusion | progressive rock. Rock progressif et psychédélique des années 70. Une chanteuse séduisante, des mélodies originales et assez accrocheuses.

Phantasmagoria

Formé par le violoniste Darryl Way, Curved Air est l’un des grands acteurs du rock progressif anglais du début des années 70. La voix de la chanteuse Sonja Kristina s’intégre parfaitement bien à l’ensemble intrumental. Flirtant avec le folk, la musique classique, le jazz, le groupe fait partie des premiers popularisateurs du “moog”, le mythique ancêtre nos synthétiseurs !

0
0
Birds of Fire - MAHAVISHNU ORCHESTRA - 1972 | fusion | jazz-rock. groupe de jazz fusion le plus envoûtant et le plus progressif, il va de soi que ce sont eux, n'est-ce pas ?

Birds of Fire

John McLaughlin, guitariste extraordinaire et autodidacte, gentleman dandy du Yorkshire, avait déjà beaucoup donné : dans le jazz traditionnel, le rythm’n’blues avec Brian Auger, le rock avec Clapton et Jack Bruce, le jazz progressif avec le saxophoniste John Surman… Emigrés au U.S.A à la fin des années 60, il se trouve deux gourous de choc : Sri Chimnoy pour la tête, Miles Davis pour le coeur et la musique ! Avec son groupe, Mahavishnu, il glisse ici une oeuvre étonnamment sophistiquée dans le top 50.

0
0
Caravanserai - Carlos SANTANA - 1972 | fusion | jazz-rock | latin rock. Cet album contient des chansons qui sont des précurseurs de la "World Music". Ces chansons sont aujourd'hui considérées comme des classiques.

Caravanserai

Le grand virage vers la fusion de Carlos Santana… Expérimental, novateur, l’album surprend à l’époque, déroute, et passe finalement totalement à côté d’une reconnaissance pourtant largement méritée… Les fans n’aiment pas vraiment que l’on casse l’image qu’ils se sont fabriquée !

0
0
The Grand Wazoo - Frank ZAPPA - 1972 | fusion | jazz-rock | progressive rock. Il a un son riche, plein et juteux. Un groupe où les cuivres sont omniprésents sans être assourdissants.

The Grand Wazoo

Un TRES grand Zappa !… essentiellement instrumental. Pour l’anecdote, c’est l’histoire de Cletus et de son armée de musiciens au chômage en guerre contre les vilains Médiocrates qui n’ont aucun goût musical !… Pour le reste, 5 morceaux magnifiquement construits et une palette sonore fabuleusement riche et diversifiée.

0
0
Spectrum - Billy COBHAM - 1973 | fusion | jazz-rock. Il s'agit d'une magnifique œuvre d'art pour tous les amateurs de musique jazz-rock et pour la nouvelle génération de batteurs.

Spectrum

Batteur explosif, le panaméen Billy Cobham se fait d’abord connaître en accompagnant Miles Davis, puis en intégrant le Mahavishnu Orchestra de John McLaughlin. “Spectrum”, réalisé au moment de la séparation de Mahavishnu, est devenu un grand standard. Il révèle un musicien complet et un compositeur talentueux.

0
0
In A Silent Way - Miles DAVIS - 1969 | fusion | jazz-rock .la conjonction parfaite entre le jazz et sa forme ancestrale le blues.

In A Silent Way

Un essentiel et disque fondateur du jazz-rock !… Miles Davis, éternel défricheur qui n’a de cesse de faire évoluer le jazz depuis les années 50, s’intéresse au rock et intégre à sa palette musicale l’électricité. Pour ce disque d’anthologie, il est accompagné par trois claviers mythiques : Joe Zawinul (Weather Report), Chick Corea, Herbie Hancock, et par Tony Williams (batterie) et John McLaughlin… une véritable rencontre au sommet !

0
0
Head Hunters - Herbie HANCOCK - 1973 | funk | fusion | jazz-rock | jazz-funk. L'un des musiciens les plus polyvalents de notre époque, Herbie Hancock, dans "Lite Me Up", n'est pas aussi pointu que ses premiers enregistrements, mais reste très agréable.

Head Hunters

Herbie Hancock est un clavier virtuose. “Disciple” de Miles Davis, il accompagne ses premières expériences de fusion, mais plus que ce dernier va se diversifier, intégrant progressivement à sa palette des éléments du blues, du funk, du rhythm-n-blues, de la musique électronique et du classique… Avec des artistes comme Chick Corea et Keith Jarrett, il suscite au milieu des années 70 un vif intérêt de la part du public rock et des amateurs de musique progressive.

0
0

Start typing and press Enter to search

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
top