St. Louis to Liverpool

Chuck Berry avec "St. Louis to Liverpool" ne s'est pas rendu à l'invasion britannique de 1964 - il a juste continué à écrire et à se balancer

On pensait le mythe usé et sur la pente descendante au profit de la pop anglaise, mais Chuck Berry, en faisant un clin d'oeil à la ville des Beatles, dégaine en 1964 l'un de ses plus grands albums. Il ajoute à son impressionnante collection des standards comme "No Particular Place to Go" ou "You Never Can Tell", affichant contre toute attente une forme éblouissante.

Lire plus: rock-n-roll
0
0

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
top