Let There Be Rock

Album de la reconnaissance américaine pour AC/DC avec "Let There Be Rock", mais aussi gros tournant pour le groupe dont le son change radicalement par rapport aux albums précédents... Les riffs sont plus affûtés que jamais et les solos de plus en plus longs et envoient la sauce comme peu de groupes savent le faire en cette époque de l'avénement du punk. C'est aussi l'album des futurs tubes imparables du groupe, comme "Whole Lotta Rosie", "Bad Boy Boogie", "Hell ain't a Bad place to Be"... Chroniqué par Pierre-André Bague

Lire plus:
1
0

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
top