Reign in Blood

En 86 la réputation sulfureuse de Slayer n'est plus à faire. Sa litanie Death ultra-violente se double de ce qu'on peut prendre pour une apologie de la torture ou du fascisme. Tout le monde ne prend pas cela au second degré et des factions néo-nazis investissent les concerts en faisant fuir une bonne partie du public !... Mais "Reign in Blood" est sans conteste le sommet trash-metal des années 80, avec le "Master Of Puppets" des concurents Metallica. Chroniqué par Euhlain

Lire plus:
0
0

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
top