Dub no bass with my headman

Underworld devient avec cet album le groupe que l'on connaît, fruit de la rencontre d'une entité rock traditionnelle (Karl Hyde et Rick Smith,) avec le jeune DJ qui vient de les rejoindre (Darren Emerson). Emerson, taquin, plaisantera souvent sur ce choc de génération. L'électronique prend résolument le pas, et Underworld s'installe en leader d'un genre où l'on retrouve aussi Prodigy et les Chemical Brothers.

Lire plus:
0
0

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
top