All the Best Cowboys Have Chinese Eyes

Pete Townshend, qui déclare que l'inspiration s'est envolée avec la disparition brutale de Keith Moon, n'en laisse d'abord rien voir. Bien au contraire, ses deux albums de l'époque sont d'une grande richesse. Si le premier ("Empty Glass") aurait pu être un Who, "All the Best Cowboys Have Chinese Eyes" (titre étrange !) s'en démarque assez nettement pour épouser à certain moment une enveloppe "new wave". Remarquablement bien produit, Pete y étonne même par la qualité de son chant !... Un grand disque (quoiqu'en dise l'intéressé !)

Lire plus:
0
0

Leave a Comment

Start typing and press Enter to search

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
top