canterbury scene

Lorsqu’il s’agit de musique, il existe de nombreux styles différents. Tu peux en prendre dans tous les domaines, du rock au métal au punk à l’alt rock au folk au country au classique à l’easy listening au zydeco à l’électronique. Mais comment s’appelle ce style de musique : la scène de Canterbury.
Il est dit ici que le nom fait référence au style de musique distinctif qui s’est développé à Canterbury, en Angleterre, au début des années 1970. Bien que le son ne soit pas la seule chose qui définisse le genre, il a influencé les plans de plusieurs groupes influents.
Si tu cherches la meilleure musique du monde, tu as sûrement entendu parler de la scène de canterbury.
Elle a été formée au début des années 70 par plusieurs groupes, notamment les springfields, les poptones, les canterbury tales, les spiders, les farmers boys, les regents, les spaceships, les kings, les wolfmen.
La musique est créée par plusieurs musiciens dont Nick Kent, Peter Blegvad, Jack Allen, Colin Newton, Martin « Yogi » Graham, Steve Rothery et Roger Dean. Tous ces hommes ont été profondément touchés par le mouvement psychédélique qui balayait l’Angleterre à cette époque. Ils se sont inspirés des groupes de rock psychédélique comme Pink Floyd, le Jimi Hendrix Experience et Led Zeppelin.
Ils ont combiné cette musique folklorique traditionnelle avec le son dur et électrifié du rock ‘n’ roll et du blues américains. Cela a créé un style de musique très distinctif.
Les paroles parlent surtout de drogue et de sexe, mais il y a aussi un commentaire social sous-jacent qui n’est pas courant dans la musique britannique de l’époque.
Cette musique a connu un grand succès en Angleterre et de nombreux musiciens ont connu une renommée internationale.
Les groupes jouaient tous le même genre de musique, influencée par les beatles, les stones.
Les chansons étaient les mêmes dans tout le pays, waterloo sunset, mad world, come together, music to my eyes, all day and all of the night, brighton rock, every little thing, every little.
En résumé, la scène de Canterbury est toujours vivante parmi les jeunes musiciens, surtout dans le contexte du rock indé, où l’esprit des années 1970, la culture urbaine britannique et la musique deviennent inséparables.
Volume One - SOFT MACHINE - 1968 | expérimental | jazz-rock | progressive rock | psychédélique | art rock | canterbury scene. Surprenant : Album décalé qui retranscrit l'atmosphère surréaliste de la fin des années 60

Volume One

Soft Machine est l’un des premiers tenants de ce qu’on appellera la scène de Canterbury, emplacement géographique (évidemment !) et courant progressiste où l’on retrouvera Caravan notamment. La formation originale comprend Mike Ratledge (Claviers), Kevin Ayers (guitares) et Robert Wyatt (batterie, chant). En déstructurant totalement les formes du rock, Soft Machine est, avec Syd Barrett et Pink Floyd, le grand innovateur du moment.

0
0
Joy of a Toy - Kevin AYERS - 1969 | progressive rock | psychédélique | art rock | canterbury scene. Jack Ayers est parmis les meilleurs musiciens psychédéliques anglais. Il est l'égal de Syd Barrett (le fondateur de Pink Floyd).

Joy of a Toy

Membre fondateur du premier Soft Machine avec Mike Ratledge et Robert Wyatt, Kevin Ayers le quitte assez tôt, emportant avec lui le brin de folie et de nonchalance qui fera vite défaut au groupe. Kevin Ayers est une personnalité originale dans un courant qui se prend généralement très au sérieux. Doué, il chantera en 88 « Je suis paresseux de nature, mais que puis-je y faire ? »… explication d’une belle carrière qui ne décollera pourtant jamais vraiment ?!

0
0
Volume Two - SOFT MACHINE - 1969 | expérimental | jazz-rock | progressive rock | psychédélique | art rock | canterbury scene. Il a été créé en 1969 lorsque les musiciens du groupe se sont tout permis. Ils ont exploré toutes les possibilités de faire de la grande musique ensemble.

Volume Two

Hugh Hopper, collaborateur de la première heure et bassiste inventif, rejoint définitivement le groupe à l’occasion de ce 2ème album. Kevin Ayers est parti avec son emphase pop. Mais la folie douce de Wyatt opère à plein, équilibrant la rigueur scientifique de Mike Ratledge. Ce volume deux se révèle plus brillant que son prédécesseur. Curiosité de l’album : un hommage appuyé à Jimi Hendrix ! (« Have You Ever Bean Green »)

0
0
Banana Moon - Daevid ALLEN - 1970 | progressive rock | art rock | canterbury scene

Banana Moon

Daevid Allen, australien installé en Angleterre, est une personnalité originale de la « scène de Canterbury ». Il est d’abord membre de Soft Machine, puis fonde Gong en France. Il enregistre ce premier album solo avec des membres du groupe et une poignée d’amis, dont Robert Wyatt… Un disque avec quelques excentricités, évidemment apparenté au fameux « Camembert Electrique » qui sortira peu de temps après…

0
0
If I Could Do It All Over Again, I´d Do It All Over You

If I Could Do It All Over Again, I´d Do It All Over You

Caravan s’affirme comme l’un des plus fameux groupes de rock progressif, principal animateur de la « scène de Canterbury »(un courant jazzy post-psychédélique). Cet album (avec « In the land of grey and pink ») est généralement considéré comme un sommet… le mélange subtile de folk et de jazz-rock donne le ton très caractéristique du groupe…

0
0
EGG - 1970 | progressive rock | art rock | canterbury scene. Il s'agit d'un trio avec le légendaire Dave Stewart aux claviers.qui ne laissera personne dans le public indifférent.

Egg

Dave Stewart (à ne pas confondre avec Dave A. Stewart d’Eurythmics) est une éminence de la « scène de Canterbury ». En 1967, il forme avec son copain d’école Steve Hillage le groupe « Uriel », qui prend le nom de « Egg » après le départ d’Hillage. Moins spectaculaire qu’Emerson Lake and Palmer le groupe est tout à fait du même calibre, mais ne s’impose pas vraiment. Stewart sera, peu de temps après, le clavier de deux autres groupes historiques : Hatfield and the North et National Health.

0
0
Third - SOFT MACHINE - 1970 | jazz-rock | progressive rock | canterbury scene. Des plans de guitare bluesy et fumants, des voix douces, des transitions fluides, Weather Report avant l'heure

Third

Soft Machine est un incontournable de la musique progressive et du jazz-rock. Le groupe avait pour habitude de simplement numéroter ses albums successifs… ce numéro 3, un double, est considéré comme l’un des meilleurs… Quatre faces sur le vinyl, quatre titres : les quatre saisons de Soft Machine ?!

0
0
Whatevershebringswesing - Kevin AYERS - 1971 | progressive rock | canterbury scene. Un musicien aussi diversifié et doué, pourquoi n'a-t-il pas eu plus de succès et de notoriété ?

Whatevershebringswesing

L’un des grands disques de Kevin Ayers… Tantôt avant-gardiste, tantôt symphonique, tantôt simple à la limite de la désuétude, tantôt fou, tantôt hyper mélancolique : un bel exemple des multiples facettes du vagabond de la scène de Canterbury. Il est ici accompagné par David Bedford (compositeur de musique contemporaine), Robert Wyatt, Mike Oldfield, Didier Malherbe du groupe Gong avec lequel il vient de tourner en Europe.

0
0
In The Land Of Grey And Pink - CARAVAN - 1971 | jazz-rock | progressive rock | art rock | canterbury scene. C'est de la vieille école mais c'est toujours aussi génial ! Il est riche et harmonieux, il vous remplit de bien-être et de bonheur, et il est tout simplement adorablement old school.

In The Land Of Grey And Pink

Humour, délicatesse et un charme très british, font de cet album un nouveau joyaux du rock progressif (dans un style évidemment très différent de l’agressivité déployée dans certains morceaux du concurent King Crimson)… Pour beaucoup c’est le meilleur album de Caravan, qui devient à cette époque un véritable groupe culte.

0
0
The End of an Ear - Robert WYATT - 1971 | expérimental | progressive rock | canterbury scene. Ont compare ses ambiances psychédéliques, aux "délires trippante" des pink floyd

The End of an Ear

Le premier album solo de Robert Wyatt est enregistré peu de temps avant son départ de Soft Machine. D’un accès plutôt difficile, proche du free jazz, il pose les bases rythmiques et orchestrales caractéristiques de ses disques à venir. L’étrange expérimentation, débouchera bientôt sur des chef-d’oeuvres, quand elle se fera plus mélodique… et proche de ce à quoi « l’extrémité de notre oreille » est habituée !

0
0
CARAVAN - 1968 : jazz-rock | progressive rock | art rock | canterbury scene. Les purs moments de bonheur sont intemporels. C'est toute une atmosphère qui rend cet album tout à fait spécial. Le temps, le lieu et l'humeur sont parfaitement capturés dans cet album.

Caravan

Après avoir joué au sein d’un groupe nommé Wilde Flowers en compagnie des futurs membres de Soft Machine, Pye Hastings (guitare, basse, chant), Richard Coughlan (batterie), David Sinclair (orgue, chant) et Richard Sinclair (basse, guitare, chant) forment Caravan… Un premier album exceptionnel, géréralement considéré comme aussi novateur et inventif que le premier Pink Floyd !

0
0

Start typing and press Enter to search

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors