Top Albums Rock

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry\\\'s standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged. It was popularised in the 1960s with the release of Letraset sheets containing Lorem Ipsum passages, and more recently with desktop publishing software like Aldus PageMaker including versions of Lorem Ipsum.

Alice

Alice

La substance de cet album, habillage musical d’une comédie musicale sur “Alice au pays des merveilles”, existait depuis 10 ans. Tom Waits la sort des tiroirs en même temps que paraît “Blood Money”… au grand bonheur de ses adeptes qu’il avait plutôt habitué à faire mourir d’impatience !

0
0
Artiste(s):
Année:
Up!

Up!

Après l’immense succès de l’album “Come On Over”, il était difficile de réitérer l’exploit. Et pourtant cet album fourmille d’excellents morceaux (19 en tout). Avec l’aide de son mari Robert John “Mutt” Lange, producteur d’AC/DC, de Def Leppard, de Foreigner et de The Cars (excusez du peu!), elle sélectionne les morceaux et les mixs avec précision pour nous sortir une country pop sans faille.

0
0
Artiste(s):
Année:
Steal This Album!

Steal This Album!

“Steal This Album!” est composé en majeure partie de chansons non retenues pour “Toxicity” qui circulaient sur Internet. Les membres du groupe ont annoncé que ces morceaux n’étaient pas les versions finales et ont sorti cet album en 2002, comprenant d’autres chansons inédites. Il a été dit de ce troisième opus qu’il est le lien entre ce que le groupe a fait, et ce vers quoi il se dirige… Un petit air de “Mezmerize” dans l’air ?! Chroniqué par Jérôme

0
0
Artiste(s):
Année:
Songs for the Deaf

Songs for the Deaf

Troisième album des Reines, “mères” (!) d’un genre nouveau à la croisée des chemins entre le grunge, l’indie rock et le heavy metal. “Songs for the Deaf” sera surement l’un des albums des années 2000 dont on parlera encore dans 40 ans… avec le tube rock de l’année 2002: “No One Knows”. Chroniqué par Jérôme

0
0
Année:
Loose Screw

Loose Screw

Un nouvel album des Pretenders en 2003, c’est forcément un événement, au moins historique (si pas forcément artistique). L’inusable Chrissie gardera son âme de rebelle jusqu’au bout ! Bon, ça rappelle beaucoup une musique d’un autre temps, mais c’est bien fait et il y a quelques joyaux (“The Losing”, “Saving Grace”)

0
0
Artiste(s):
Année:
Up The Bracket

Up The Bracket

Au début du millénaire, les Libertines incarnent avec quelques autres le retour du rock, du vrai, avec un grand R !… Une insolente créativité qui puise ses sources au meilleur des années passées, des Stooges et Velvet Underground aux punks et à U2. En cette année 2002 les Libertines tournent en première partie de Supergrass, “Up The Bracket” en fait définitivement une tête d’affiche !

0
0
Artiste(s):
Année:
Make Up the Breakdown

Make Up the Breakdown

Contrairement à ce que l’on croyait, il n’y a pas que Londres et New York qui voient naître des groupes indies, le Canada non plus n’est pas en reste ! Avec ce premier album, les Hot Hot Heat que l’on pourrait surnommer de “Franz Ferdinand canadiens” délivrent une énergie si caractéristique de leur genre musical. Un début de carrière très prometteur ! Chroniqué par Jérôme

0
0
Artiste(s):
Année:
Blue Wild Angel: Live at the Isle of Wight

Blue Wild Angel: Live at the Isle of Wight

En 1970, Jimi Hendrix est au sommet de son art, après une tournée éprouvante avec le Band of Gyspsy (qu’il sera obligé de dissoudre sous les pressions de son manager Mike Jeffries)… Jimi reformera un nouveau groupe avec Mitch Mitchell (ancien batteur du Jimi Hendrix Experience) et Billy Cox à la basse (unique survivant de la séparation du Band of Gypsy sous le nom de Blue Wild Angel. C’est sous ce line up que Jimi Hendrix se présente fin août 1970 au festival de l’île de Wight (un des derniers grands rassemblement hippies)… Chroniqué par Pierre-André Bague

0
0
Artiste(s):
Année:
Your Love Means Everything

Your Love Means Everything

David Kosten, DJ de son état, jouait également du piano et de la clarinette avant que sa carrière ne prenne un véritable essor sous le nom de Faultline. Adepte de Bian Eno, Talk Talk, Siouxsie and the Banshees, il opte pour un mélange expérimental de musique électronique et de mélodies pop, de programmation et d’instruments. Ce deuxième album accueille Waine Coyne (Flaming Lips), Nick McCabe (Verve), Chris Martin (Coldplay) et Michael Stripe (R.E.M.).

0
0
Artiste(s):
Année:
The Datsuns

The Datsuns

The Datsuns fait partie de la nouvelle vague rock (Hives, Strokes, White Stripes, Kills…) prônant un retour aux sources du rock. Premier album des Néo-zelandais, étudiants de Cambridge, “The Datsuns” sonne comme un enregistrement du début des années 70, mélange de Thin Lizzy, Bad Company et de la facette la plus énervée de Led Zep. Un son puissant, une voix déjantée et des morceaux à l’armature solide tels que “MF From Hell” ou encore “What Would I Know”. Rock’s not dead ! Chroniqué par Jérôme

0
0
Artiste(s):
Année:
C'mon C'mon

C’mon C’mon

Pour son quatrième album (sans compter le live de 1999), il lui aura fallu trois ans de préparation. Cet album très pop lui vaudra un Grammy de la Best Female Rock Vocal Performance pour la chanson “Steve McQueen” et la chanson “Soak Up The Sun” atteindra le top du Top adultes aux Etats-Unis. Pas mal pour la femme du maillot jaune Lance Armstrong !

0
0
Artiste(s):
Année:
A Rush of Blood to the Head par COLDPLAY en 2002

A Rush of Blood to the Head

Après le succès de son premier album et une importante tournée européenne, Coldplay est à bout de souffle. Selon Chris Martin, aucun titre n’est écrit pendant plusieurs mois. Puis, le succès du single “In My Place” leur remet du coeur à l’ouvrage. D’excellent titres suivent, le hit “Clocks” notamment. Au final le groupe relève plutôt bien le défi fatidique du second album.

0
0
Artiste(s):
Année:
The Good, the Bad and the Chubby

The Good, the Bad and the Chubby

Beaucoup de chemin parcouru depuis ses premiers albums… Popa Chubby a réussi à imposer une marque distinctive, dans un genre où d’autres se cherchent comme successeurs de Stevie Ray Vaughan. Le phrasé de guitare à la Hendrix est toujours bien présent, mais les compositions sont riches (on peut presque parler de monument pour un “Dirty Lie”)… “The Good, the Bad and the Chubby” est peut-être tout simplement “The Best” of Chubby ?!

0
0
Artiste(s):
Année:
White Blood Cells

White Blood Cells

Formé en 1997 à Detroit, haut lieu du rock US, le duo minimaliste Jack et Meg White mitonne sans complexe ses titres sur son home studio. The White Stripes contribuent avec bonheur au grand retour à l’esprit rock essentiel qu’on retrouve aussi chez leurs émules américains les Strokes, chez les Libertines en Angleterre, les Datsuns de Nouvelle Zélande ou les Hives suédois.

0
0
Année:
Lack of Communication

Lack of Communication

The Von Bondies est influencé par le punk (notamment The Cramps), le blues et la musique underground. Ce premier album montre un aspect brut de la musique du groupe avec le titre “Lack of Communication”. Même si l’album met en selle la formation de Detroit, son leader Jason Stollsteimer n’est pas satisfait de la production réalisée par Jack White des White Stripes… un Jack White qui prendra très mal les propos de son nouveau poulain et qui se fera un malin plaisir à lui refaire le portrait… Chroniqué par Pierre-André Bague

0
0
Artiste(s):
Année:
Live at the Fillmore East 1970

Live at the Fillmore East 1970

Retrouvées tardivement les bandes de concerts donnés à New York au mois de février 1970, présentent Ten Years After à l’époque de “Cricklewood Green”, au sommet de sa forme. La scène a toujours été le lieu où le groupe a donné le meilleur de lui-même, et ce double album fait office de parfait best-off. Le groupe, qui va renaître de ses cendres, retrouvera d’ailleurs, après cela, audience auprès d’une nouvelle génération à l’aube du 21ème siècle.

0
0
Artiste(s):
Année:
Toxicity

Toxicity

Formé au milieu des années 90 dans le sud californien, System Of A Down s’inscrit dans la lignée des Korn ou Deftones. Le groupe trouve un équilibre entre trash metal et un rock alternatif façon Jane’s Addiction. “Toxicity” joue sur des contrastes saisissants, passant brutalement du speed aux harmonies planantes, quasies pop (voire folk!) avec secondes voix et tout, et tout !… Bref, ça secoue pas mal quoi !

0
0
Artiste(s):
Année:
Is This It

Is This It

Encensés ou décriés par la presse, les Strokes de Julian Casablanca créent en tous cas l’événement avec la sortie de ce premier album. Leurs sources : Les Stooges, Television, Lou Reed… mais rien à voir avec de la simple copie, le groupe de new-yorkais trouve sa propre originalité dans un retour à un rock simple, sans fioritures et dans ce qu’il devrait toujours avoir d’essentiel : l’énergie !

0
0
Artiste(s):
Année:
Amnesiac

Amnesiac

Après un détour par le folk (“Pablo Honey”), puis le pop rock (“The Bends”, “OK Computer”), Radiohead s’essaie à l’électro mélancolique… “Amnesiac” (enregistré en même temps que “Kid A”) à forte dimension expérimentale, est un ensemble très construit qui parvient à créer une ambiance pesante mais étrangement agréable… Et le groupe ajoute ici quelques chefs-d’oeuvres à la musique contemporaine : “I Might Be Wrong”, “Pyramid Song” ou encore “Knives Out” ! Chroniqué par Jérôme

0
0
Artiste(s):
Année:
Double Dealin'

Double Dealin’

Repéré à l’âge de 5 ans par Willie Dixon dans le bar Blues que tenait son père à Buffalo dans l’etat de New York… Il apprend très tôt l’orgue et passe à la guitare avec une aisance déconcertante. Il joue pour Etta James, Little Milton et enregistre un duo avec Bootsy Collins. Il a une dizaine d’albums à son compteur dont cet excellent “Double Dealin'” qui laisse clairement transparaître son talent. Chroniqué par Pierre-André Bague

0
0
Artiste(s):
Année:
Fire It Up

Fire It Up

Très ancré dans le blues et énormément influencé par Jimi Hendrix et Cream, Bill Perry était sans conteste un des meilleurs représentants actuel du blues moderne. Grand animateur de la scène blues new yorkaise au côté de Popa Chubby, il était une valeur sûre du genre… Malheureusement ce grand musicien est décèdé en juillet 2007 d’une crise cardiaque, à seulement 49 ans. Pour se consoler il reste néanmoins sa discographie dont cet excellent “Fire It Up”, qui a sa place au milieu des plus grands albums de blues contemporain. Chroniqué par Pierre-André Bague

0
0
Artiste(s):
Année:
Get Ready

Get Ready

Travail en solo des divers membres du groupe… rumeurs de séparation définitive… et soudain, retour au premier plan de New Order avec la formule électro-pop qui fit les beaux jours du groupe… Un bon album à l’aube du nouveau siècle.

0
0
Artiste(s):
Année:
Origin of Symmetry

Origin of Symmetry

Tandis que la “rock critique” débat sur son originalité ou son manque de personnalité, s’évertue à trouver la catégorie où le classer, le trio poursuit sa route (passant d’une major à un label indépendant !) et conquiert une audience considérable.

0
0
Artiste(s):
Année:
The Moldy Peaches

The Moldy Peaches

Adam Green et Kimya Dawson s’adonnent avec le plus grand soin à l’approximation rythmique, mélodique et orchestrale façon Velvet ou Syd Barrett. Si les textes ne suivent pas toujours (tout le monde n’est pas Lou Reed), le concept ne manque pas de charme. Ca fait même merveille dans une pub de 30 secondes (“Anyone Else But You”). Sur l’album durant c’est autre chose, mais le groupe a trouvé son public… et ça fait parler dans les chaumières, c’est sûr !

0
0
Année:

Start typing and press Enter to search

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
top