Top Albums Rock

Lorem Ipsum is simply dummy text of the printing and typesetting industry. Lorem Ipsum has been the industry\\\'s standard dummy text ever since the 1500s, when an unknown printer took a galley of type and scrambled it to make a type specimen book. It has survived not only five centuries, but also the leap into electronic typesetting, remaining essentially unchanged. It was popularised in the 1960s with the release of Letraset sheets containing Lorem Ipsum passages, and more recently with desktop publishing software like Aldus PageMaker including versions of Lorem Ipsum.

Places Like This

Places Like This

Apparemment, chez les indés, c’est très à la mode de se donner des noms de villes. Après I’m From Barcelona, voici Architecture in Helsinki, groupe originaire de… Melbourne ! Composé de 8 membres, la formation change un peu de registre musical tout en restant dans l’indie electro-pop. A noter le morceau que l’on garde dans la tête toute la journée “Heart It Races”. Chroniqué par Jérôme

0
0
Année:
Cookies

Cookies

Semblant sortir de nulle part, 1990s cache bien son jeu ! Formé de la séparation de Yummy Fur (avec Paul Thomson, l’actuel batteur de Franz Ferdinand), et produit par Bernard Butler (ancien de Suede), le trio de Glasgow surprend par sa fraîcheur tout en restant très conventionnel dans l’indie rock britanique. Chroniqué par Jérôme

0
0
Artiste(s):
Année:
The Eraser

The Eraser

Souhaitant apparament s’attarder plus longtemps sur l’experimentation ouverte avec “Kid A” et “Amnesiac”, Thom Yorke, leader de Radiohead, a décidé de sortir son premier album solo, “The Eraser”. Produit par Nigel Godrich (également producteur du groupe), ce disque creuse l’aspect electro tout en restant dans la lignée de ce que fait le groupe d’Oxford. Thom Yorke s’est d’ailleurs inspirés des vieux enregistrements inutilisés du groupe pour certains de ses morceaux… ! Chroniqué par Jérôme

0
0
Artiste(s):
Année:
Back to Black

Back to Black

Avec son second album la jeune anglaise puise dans ses influences Soul/Motown pour concocter ce “Back to Black” à la mesure de son talent. La chanson “Rehab” qui parle de ses nombreux séjours passés en cure de désintoxication lui assure un succès internationnal… Malgré ses nombreuses frasques, qui font la une des magazine “people”, on peut facilement dire qu’Amy Winehouse est aujourd’hui la digne héritière d’Aretha Franklin et autres artistes de l’âge d’or de la soul music… Chroniqué par Pierre-André Bague

0
0
Artiste(s):
Année:
Return to Cookie Mountain

Return to Cookie Mountain

TV on the Radio, groupe de Brooklyn, surfe sur la vague indie pop/indie electro en piochant des idées à droite à gauche, s’inspirant (entre autre) de la soul, du jazz et du post-punk. Groupe à géométrie variable gravitant autour du chanteur Tunde Adembimpe, du guitariste Kyp Malone et du producteur David Andrew Sitek, TV on the Radio s’impose comme l’un des groupes les plus talentueux et ambitieux de ces dernières années. Même le Grand David Bowie le reconnaît et chante d’ailleurs sur “Province” à sa propre demande !… Chroniqué par Jérôme

0
0
Artiste(s):
Année:
First Impressions of Earth

First Impressions of Earth

Devenus en moins de 10 ans l’un des symboles du rock “indé” New-Yorkais, les Strokes reviennent avec un album qui confirme toutes les attentes suscitées par les deux premiers opus. Avec “First Impressions of Earth”, ils évoluent après avoir exploré uniquement le genre “Rock Revival”. Ils s’inspirent ici de différents groupes tels qu’Interpol, Nirvana ou encore Muse. Chroniqué par Jérôme

0
0
Artiste(s):
Année:
Get Wiser

Get Wiser

Descendant en lignée directe de Bad Brains, les 5 musiciens de S.O.J.A. ont grandi à Washington D.C. en écoutant du reggae, du rock et du hip-hop. Avec ce 3ème album, le groupe confirme la qualité de sa musique, un Melting-Pot où se rencontrent tous les genres modernes. Si sur CD le groupe paraît prometteur (“Open My Eyes”, “By My Side”, “Can’t Tell Me”…), c’est en live qu’il révèle réellement toute sa puissance. Chroniqué par Jérôme

0
0
Année:
Sun Awakens

Sun Awakens

Six Organs of Admittance est le projet solo de l’un des maîtres de l'”underground” américain, Ben Chasny. Après moulte collaboration avec divers groupes (entre autre Comets of Fire), il revient en 2006 pour son 8ème album studio. Délaissant sa guitare acoustique pour le son rageur d’une électrique ultra-saturée, il offre ici son meilleur album grâce à ses morceaux envoûtants tel que “River of Transfiguration”. Chroniqué par Jérôme

0
0
Année:
Otis Rush & Friends: Live At Montreux 1986

Otis Rush & Friends: Live At Montreux 1986

Issu de la même génération de bluesmen que Buddy Guy, Otis Rush se démarque par son style très urbain et sa voix soul. Il créera des vocations auprès des jeunes bluesmen comme Luther Allison ou encore Eric Clapton qui l’accompagnent à merveille sur quelques titres de ce superbe concert au Festival Jazz de Montreux de 1986. Chroniqué par Pierre-André Bague

0
0
Artiste(s):
Année:
Pieces of the People We Love

Pieces of the People We Love

Parmis les dizaines de groupes indés New Yorkais apparu ces 10 dernières années, la tendance est plutôt au rock revival, un retour aux sources spirituelles et surtout musicales du rock des années 70. Mais il y a des groupes qui ne se contentent pas d’imiter Gang of Four ou Television mais qui apportent à leur héritage une touche de modernité, à travers la dance par exemple. C’est exactement ce que fait The Rapture dans “Pieces of the People We Love” ! Chroniqué par Jérôme

0
0
Artiste(s):
Année:
Broken Boy Soldiers

Broken Boy Soldiers

La rencontre de Jack White (White Stripes) et Brendan Benson, soutenus par la ryhtmique des Greenhornes, définie comme “un nouveau groupe de vieux amis”, n’a certainement pas pour objectif de créer pour l’histoire, mais plutôt de se faire plaisir. Les complices revisitent leurs sources 60’s-70’s, des Beatles de “Rubber Soul”/”Revolver” à Led Zeppelin, des Stones d'”Aftermath” aux Who, en passant par les Kinks, voire Deep Purple… Un petit chef-d’oeuvre hybride, superbe de la première à la dernière seconde !

0
0
Artiste(s):
Année:
Obok

Obok

Que Gérard Manset publie un grand album, ce n’est pas en soi une surprise, mais l’événement joint à ce magnifique “Obok” c’est que son auteur, soudain locace et disponible pour la presse, évoque la possibilité de monter sur scène ! Il déclare même avoir composé dans cette optique. Ses textes, toujours aussi soignés, et sa voix, toujours aussi délicieusement incertaine, sont ici portés par une orchestration résolument pop-rock.

0
0
Artiste(s):
Année:
Let Me Introduce My Friends

Let Me Introduce My Friends

I’m From Barcelona, de Suède (évidemment !), fait partie de ces quelques groupes des années 2000 (tout comme Broken Social Scene ou The Envelopes) à explorer le concept nouveau de “groupe-collectif”. Ici, il s’agit de 29 musiciens (pour la plupart, non professionnel) réunit en 2005 par l’auteur/compositeur/producteur Emmanuel Lundgren pour enregistrer un E.P. à la sauce Do.It.Yourself. dans son home-studio. L’ensemble est cohérent et fait merveille dans le genre de la pop indie à la Clap Your Hands. Chroniqué par Jérôme

0
0
Année:
Electric President

Electric President

Premier album du duo “electro ambiant indie pop” Ben Cooper/Alex Kane, “Electric President” s’ouvre magistralement sur “Good Morning, Hypocrite” qui rappelle la dream pop en mixant Moby et Primitive Radio Gods. N’ayant aucun complexe à ajouter des instruments sur une base de samples, ce premier opus (n’incarnant pas la perfection) ouvre une voie pour ce groupe dans les confins de l’indie electro. Chroniqué par Jérôme

0
0
Année:
Waterloo to Anywhere

Waterloo to Anywhere

La séparation en 2003 des Libertines, précurseurs en angleterre du rock revival indie a donné lieu à la création de deux nouveaux groupes: les Babyshambles de Pete Doherty d’un côté et les Dirty Pretty Things de l’autre. Prenant leurs distances vis à vis de leur passé musical, Carl Barat et Gary Powell réussissent ici le pari d’exister sans l’icône trash qu’incarne leur ancien leader et de proposer une alchimie rock parfaitement équilibrée entre tonus et maturité. Chroniqué par Jérôme

0
0
Année:
Gulag Orkestar

Gulag Orkestar

Beirut est le nom du groupe du jeune Zach Condon originaire de Santa Fe. En mélangeant des influences balkaniques et folk, il s’impose comme l’une des révélations de l’année 2006. Album mélancolique porté par une voix au timbre si particulier et des cuivres aux sonorités chaudes, “Gulag Orkestar” permet au groupe de jouer dans les plus grands festivals du monde. Chroniqué par Jérôme

0
0
Artiste(s):
Année:
Get Behind Me Satan

Get Behind Me Satan

Après le succès phénoménal de leur précédent album, “Elephant” avec le tube devenu hymne des stades de foot “Seven Nation Army”, les White Stripes ne choisissent pas de surfer sur la voie de la facilité commerciale. Après un morceau d’ouverture classique et efficace (“Blue Orchid”), ils explorent de nouvelles sonorités à mille lieues de leur genre d’origine. Chroniqué par Jérôme

0
0
Année:
Got Blooze

Got Blooze

Si Leslie West ne sait plus orthographier “blues”, il n’a en tous cas pas perdu sa grammaire !… Plaisanterie à part, c’est un vrai plaisir de retrouver le vétéran des années 70, Guitar hero leader de Mountain, dans une forme éclatante. Sa carrière depuis ne s’est pas interrompue (West Bruce & Laing, Leslie West Band…). Accompagné ici de Tim Bogert (basse) et Aynsley Dunbar (batterie), il honore quelques grands classiques du blues rock, donne entre autre une belle version de “House of the Rising Sun”… en 2005, il fallait oser !

0
0
Artiste(s):
Année:
OK Cowboy

OK Cowboy

Sous le pseudo de Vitalic se cache le programmateur/multi-instrumentiste Pascal Arbez. Originaire de Dijon, il étudie pendant sa jeunesse la musique classique et le russe, qui lui inspirera son nom d’artiste (dérivé du prénom Vitali). A 18 ans, il assiste à un concert des Daft Punk à Dijon et c’est pour lui une révélation. Il commence à réaliser des EP qui sortiront au format vinyle. “OK Cowboy” est son premier album, très techno mais au sonorité proche de ce qui se fait de mieux actuellement dans la French Touch (Daft Punk, Air…). Chroniqué par Jérôme

0
0
Artiste(s):
Année:
Det Er Mig Der Holder Træerne Sammen

Det Er Mig Der Holder Træerne Sammen

Under Byen est un groupe de 8 musiciens danois formé autour de la chanteuse Henriette Sennenvaldt. Largement inspiré de Björk et Radiohead, le groupe sort 10 ans après sa formation son premier album. Mélangeant avec une aisance déconcertante une grande palette de genres différents, en passant de l’electro au folk, Under Byen s’est imposé comme l’une des meilleures surprises musicales de 2005. Chroniqué par Jérôme

0
0
Artiste(s):
Année:
Mezmerize

Mezmerize

“Mezmerize” est la première partie d’un double-album concept intitulé “Mezmerize/Hypnotize”. Sorti à 6 mois d’intervale, les deux opus peuvent s’encastrer l’un dans l’autre afin de former un vrai double. Cette première partie rapelle “Toxicity” tout en étant très originale par l’utilisation de genres completement différents (allant jusqu’au Ska: “Radio/Video”). Chroniqué par Jérôme

0
0
Artiste(s):
Année:
Hypnotize

Hypnotize

“Hypnotize” prouve à ceux qui en doutait que 6 mois peuvent être extrêmement long…! La deuxième partie du double-album “Mezmerize/Hypnotize” sort enfin après tant d’attente du côté des fans (et de la presse !) et l’on est ravi de retrouver l’ambiance heavy-metal aux sonorités que seul SOAD peut produire (avec l’aide de Rick Rubin, une fois de plus !). Un double d’anthologie ! Chroniqué par Jérôme

0
0
Artiste(s):
Année:
Transparency

Transparency

Naturellement on se souvient des Seeds, tout le monde, mais quand le groupe a splitté en 69, Richard Marsh (Sky Saxon) a continué. Traversant les décennies suivantes, en roue libre, il était toujours là, préservé par la béatitude, le regard fixe façe à la normalité, la pensée unique qui avait submergé le rock. On sait tout cela, le poids de l’industrie, les mauvaises drogues, la mentalité de notaires de toutes les pop stars bidons… Chroniqué par Fred Weber

0
0
Artiste(s):
Année:
Capture/Release

Capture/Release

Premier album des indies Londoniens (qui ne sont pas sans rappeller Franz Ferdinand), “Capture/Release” a été considéré à sa sortie comme une copie supplémentaire des Strokes (qui eux mêmes copient le Velvet et les Stooges !). Mais le groupe a réussi à s’imposer aux yeux du public grâce à ses riffs rageurs et ses mélodies entraînantes comme “Open Book” (entendue dans une publicité à la télévision !). Chroniqué par Jérôme

0
0
Artiste(s):
Année:

Start typing and press Enter to search

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
top